Vite lu

Maintien du dispositif de permanence agricole dans les Ardennes

Collectivités
Publié le

Afin de concrétiser l’engagement du Président de la République d’un traitement rapide et en proximité des préoccupations des agriculteurs, Alain Bucquet, préfet des Ardennes, a mis en place des permanences agricoles en préfecture et sous-préfectures (Sedan, Rethel et Vouziers) depuis le 1er mars 2023.

Ce dispositif permet une prise en charge personnalisée des agriculteurs et un échange sur les difficultés qu’ils peuvent rencontrer sur leurs exploitations, afin de leur apporter des réponses concrètes et de les informer sur les dispositifs de soutien mis en place par le Gouvernement et auxquels ils peuvent prétendre.

Ces permanences agricoles se poursuivent dans le département selon les modalités suivantes : les vendredis matin de 09h30 à 12h00 à la préfecture des Ardennes. Pour faciliter leur accueil et leurs démarches, les exploitants agricoles seront reçus sur rendez-vous en téléphonant au 03.24.59.66.00.

Lorem Avocats, un duo pour le droit des affaires

Entreprises
Publié le
Photo de Xavier Albertini et Benoît Decamps
(Crédit : DR)

Ouvert depuis octobre 2023 et inauguré le 21 mars 2024, le cabinet Lorem est dirigé par les avocats rémois Xavier Albertini et Benoît Decamps. « Notre cabinet est l’histoire d’une rencontre qui date d’il y a 8 ans dans un précédent cabinet. Malgré nos parcours différents, nous nous sommes assez rapidement retrouvés dans une même approche du métier d’avocat et de ses évolutions », souligne Benoît Decamps.

Spécialisé en droit fiscal, droit des sociétés et droit du patrimoine, le nouveau cabinet intervient en droit des affaires, particulièrement pour les créations, restructurations et cessions de sociétés. « Nous intervenons aussi en matière de droit fiscal, en lien avec toutes les décisions professionnelles ou patrimoniales des dirigeants d’entreprises », poursuit Xavier Albertini.

Quant aux secteurs d’activités concernés par ses interventions, ils vont de l’industrie aux professions libérales, en passant par les exploitations agricoles et viticoles, notamment dans le cadre d’une valorisation ou d’une anticipation de transmission d’une exploitation. à la tête d’une équipe de quatre collaborateurs, les deux avocats rémois prônent « la réactivité, le sur-mesure et une relation de proximité avec les chefs d’entreprise du territoire, sur fond de discrétion et de confidentialité à toute épreuve ».

Lucie Martin, nouvelle directrice départementale de l’Aube et de la Haute-Marne de l’Urssaf Champagne-Ardenne

Hommes et chiffres
Publié le
Photo de Lucie Martin
(Crédit : DR)

Après 4 ans passés en organisme de Sécurité sociale d’Assurance maladie, en charge du département juridique (Oise) puis du pôle Santé Régulation (Aube), Lucie Martin a rejoint, le 4 avril 2024, l’équipe de direction de l’Urssaf Champagne-Ardenne (260 collaborateurs, plus de 180 000 comptes). Elle a en responsabilité, au niveau régional, la gestion du recouvrement forcé et la sécurisation juridique.

« Je me réjouis de rejoindre l’Urssaf Champagne-Ardenne en qualité de directrice des sites de Troyes et Chaumont. Très attachée aux valeurs de la Sécurité sociale, j’ai plaisir à m’investir pour une entreprise qui garantit le financement de notre système de protection sociale et poursuit des ambitions fortes d’accompagnement des entreprises et travailleurs indépendants. »

La nouvelle directrice départementale de l’Aube et de la Haute-Marne a pris ses fonctions début avril 2024 avec une volonté affirmée de construire avec les entreprises et partenaires locaux une dynamique de service en proximité.

Indices des loyers commerciaux du 3e trimestre 2023

Informations Juridiques
Publié le

L’Insee a publié les différents indices des loyers commerciaux servant de référence pour le plafonnement du loyer lors de la révision annuelle ou triennale et lors du renouvellement du bail. Au 3e trimestre 2023, l’indice des loyers commerciaux (ILC) s’établit à 133,66 en hausse de 5,97 % sur un an et de 15,52 % sur trois ans (ILC 3e trim. 2020 : 115,70). L’ILC s’applique aux baux de locaux commerciaux et artisanaux. Il est obligatoire pour les baux conclus ou renouvelés à compter de septembre 2014. Au 3e trimestre 2023, l’indice des loyers des activités tertiaires (ILAT) s’établit à 132,15, en hausse de 6,12 % sur un an et de 15,69 % sur trois ans (ILAT 3e trim. 2020 : 114,23).

L’ILAT s’applique aux baux des locaux de bureaux et des professions libérales. Il est obligatoire pour les baux conclus ou renouvelés à compter de septembre 2014. L’indice du coût de la construction (ICC) du 3e trimestre 2023 s’établit à 2 106 en hausse de 3,39 % sur un an. Pour la révision triennale, la hausse du loyer est plafonnée à 19,32 % (3e trim. 2020 : 1765). Pour le renouvellement du bail, la hausse du loyer est plafonnée à 29,44 % (3e trim. 2014 : 1627). L’ICC ne peut plus être retenu pour les baux conclus ou renouvelés à compter de septembre 2014. Le plafonnement peut être écarté en cas de modification notable de la valeur locative (caractéristiques du local, destination des lieux, obligations des parties, facteurs de commercialité, prix pratiqués dans le voisinage ).

L’association NUMICA fête ses 10 ans

Entreprises
Publié le
Photo de l'évènement organisé par Numica
(Crédit : Numica)

Déjà 10 ans que NUMICA œuvre pour le numérique en Champagne-Ardenne. Espace d’échange sur l’actualité du digital, l’association organise, chaque année, entre 8 et 10 événements en présentiel sur des thèmes tels que la cybersécurité, l’IA, l’informatique quantique, la blockchain, la transformation digitale, le green IT… à destination de ses adhérents et partenaires. L’assemblée générale qui s’est tenue le 21 mars dernier chez Champagne Roederer, à Reims, était un peu particulière pour NUMICA.

10 ans que l’association travaille à faire avancer le numérique en Champagne-Ardenne. « Avec les membres, bénévoles et volontaires, nous recherchons les sujets et thématiques avant-gardistes en veillant à sélectionner des experts triés sur le volet. Notre objectif est de permettre aux décideurs du numérique (directeurs des systèmes d’information, responsables du numérique…) de trouver des réponses à leurs problématiques présentes et à venir », indique Jean-Eudes Lherbier (photo ci-dessous), président de NUMICA entre mars 2022 et mars 2024.

Photo de l'un des évènements organisé par Numica
(Crédit : Numica)

Outre les nombreux événements proposés aux membres ces 10 dernières années, NUMICA a aussi organisé quelques visites sur site comme celles de Microsoft, Google, Samsung ou encore Orange. Et, grande nouveauté, depuis 2022, dans le cadre de la Foire de Châlons, l’association propose une journée dédiée au numérique et à la cybersécurité : NUMIDAY. L’association se renouvelle sans cesse pour fidéliser et attirer de nouveaux adhérents. À l’issue de l’assemblée générale, c’est Halima Dammerey (à droite sur la photo), directrice des systèmes d’information chez Champagne Laurent-Perrier, qui a été élue présidente de NUMICA pour l’année 2024.

« Composé d’une grande diversité de membres champardennais tant par leur taille que leur secteur d’activité, le réseau NUMICA permet de rencontrer ses pairs pour partager les bonnes pratiques ou encore trouver les partenaires qui correspondent le mieux aux enjeux digitaux de sa structure, en toute convivialité ».

La journée des entreprises au Sénat

Entreprises
Publié le

La Délégation aux entreprises du Sénat organisait, fin mars, la 7e édition de la « Journée des entreprises » au Palais du Luxembourg. Cette journée est l’occasion de mettre à l’honneur les dirigeants d’entreprise venus de tous les territoires à l’invitation des sénatrices et sénateurs, et de poursuivre le dialogue établi avec eux sur le terrain.

Créée fin 2014 à l’initiative du Président du Sénat, Gérard Larcher, cette délégation rassemble 42 sénateurs de toutes sensibilités politiques et issus des différentes commissions permanentes. Instance unique du Parlement, elle est chargée : d’informer le Sénat sur la situation des entreprises ; de recenser les obstacles à leur développement ; de proposer des mesures visant à favoriser l’esprit d’entreprise et à simplifier les normes applicables à l’activité économique, en vue d’encourager la croissance et l’emploi dans les territoires ; d’entretenir un dialogue permanent entre le Sénat et les entreprises.

C’est avec l’objectif d’approfondir ce dialogue que la Journée des Entreprises du 21 mars s’est tenue autour du thème « Simplifions la vie des entreprises ! ». Elle a été déclinée sous la forme de deux tables rondes portant l’une sur l’ accès au foncier économique, l’autre sur la responsabilité sociale et environnementale des entreprises. Pour chacune d’entre elle, du temps a été consacré aux échanges avec la salle pour que les chefs d’entreprise puissent témoigner et proposer. 200 entreprises de 58 départements étaient présentes. Le sujet de la directive CSRD, qu’Anne-Sophie Romagny a traité dans son dernier rapport au nom de la Délégation aux entreprises, a été plusieurs fois souligné et a très largement intéressé les entrepreneurs présents. La sénatrice a invité quatre entreprises de la Marne pour l’occasion : Chantelle à Épernay, Haffner Energy à Vitry-le-François, Kadimage à Reims et Sparflex à Dizy.

Réunion du CODAF

Collectivités
Publié le

Le préfet Henri Prévost, Annick Browne, procureure de la République du tribunal judiciaire de Châlons-en-Champagne et François Schneider, procureur de la République du tribunal judiciaire de Reims ont co-présidé ce 26 mars 2024 une réunion du Comité Opérationnel de Lutte contre la Fraude (CODAF) ce 26 mars 2024.

Le CODAF est l’espace de rencontre périodique privilégiée pour :

  • prévoir, organiser et programmer des opérations conjointes
  • favoriser des échanges de signalements entre partenaires à l’origine de détections de fraudes.

Cette mise en réseau a pour vocation de développer les synergies inter-services en matière de lutte contre la fraude aux finances publiques. L’ensemble des participants a d’ailleurs présenté un bilan succinct des nombreuses actions menées en 2023. Les axes prioritaires pour l’année 2024 ont également fait l’objet d’échanges autour des principaux thèmes identifiés : le trafic de stupéfiants, avec notamment le démantèlement des points de deal à l’occasion des opérations « Place nette », la lutte contre le travail illégal, le trafic et contrebande de tabac, les dérives sectaires et communautarisme consommation (lutte contre la francisation des produits) et une attention particulière sera portée sur les sujets de transports d’hébergement et de restauration en cette période pré-olympique ainsi que dans le cadre de la préparation de la prochaine campagne de vendanges.

Le préfet de la Marne réaffirme la détermination de tous les services de l’État sous son autorité dans le département, en étroite collaboration avec les autorités judiciaires et les partenaires mobilisés, pour lutter contre toutes ces formes de trafics, notamment à l’occasion des opérations « Place Nette » menées ces derniers jours.

Valentin Tailliart à la tête des jeunes agriculteurs ardennais

Hommes et chiffres
Publié le
Photo de Valentin Taillart
(Crédit : DR)

Jusqu’alors secrétaire général de Renaud Chatry, son prédécesseur, Valentin Tailliart assurera un mandat de deux ans. Propriétaire d’une ferme spécialisée dans la polyculture (betteraves, luzerne, céréales) et l’élevage (650 brebis à Tagnon sur une superficie de 200 ha), Valentin Tailliart entend veiller à la bonne gestion du syndicat, défendre les intérêts de la profession et des porteurs de projet d’installation tout en étant à l’écoute de ses jeunes collègues du territoire.

Il veut aussi à travers son programme « répondre à leurs besoins, relever le défi du renouvellement de génération et du changement climatique, défendre le métier et ses valeurs, promouvoir le « consommer local » tout en organisant des animations et des évènements pour faire mieux connaître l’agriculture. »

À la tête des JA 08, Valentin Tailliart sera épaulé par un bureau comprenant trois vice-présidents, Romain Soudant, Thomas Lenoble et Renaud Chatry, un secrétaire général, Thibault Nivois, son adjoint, Hugo Wery, un trésorier, Gautier Habert, son adjointe, Stéphanie Lebegue et un élu jeune agriculteur Grand Est, Clément Gérardin.

Le Groupe Audeo recrute 50 collaborateurs

Entreprises
Publié le

Le Groupe rémois, spécialisé dans les solutions d’assurance sur mesure et de gestion des risques en direction des PME et des ETI, organise une Semaine de l’Emploi du 8 au 12 avril. Au service des entreprises dans le domaine de l’assurance depuis 1902, le Groupe rémois Audeo compte aujourd’hui plus de 480 collaborateurs à Paris, Reims, Lille et Tours. Fort d’une croissance de 12,4%, le Groupe cherche aujourd’hui à recruter plus de 50 nouveaux collaborateurs à l’occasion de sa Semaine de l’Emploi.

L’événement, ouvert à tous sur inscription, est organisé sur deux sites à Reims (10 allée René Fonck et 6 rue Gabriel Voisin). Avec ses marques Servyr, Hélium et Exper-IS, le Groupe est à la recherche de profils en CDI, CDD et en alternance. Parmi les postes recherchés : gestionnaire prestation santé, gestionnaire adhésion/cotisation (principalement), chargé de relations client, animateur d’équipe, gestionnaire paramétrage, chargé de projet AMOA, auditeur interne ou aide comptable.

« Nous sommes ouverts à tout type de profils. Lorsque l’on recherche un nouveau collaborateur, nous préférons nous attacher à la motivation dont la personne fait preuve, à son potentiel et à son savoir-être. Ce sont trois critères essentiels pour intégrer au mieux notre Groupe et nos services », souligne Anne Perard, responsable RH du Groupe Audeo.

Pour l’occasion, deux jobs dating seront proposés (un réservé aux alternants, le second dédié aux métiers de l’assurance santé et prévoyance), ainsi que des rencontres avec son équipe recrutement. Sur invitation de l’Apec, un “jeu de l’oie” revisité se tiendra également mercredi 10 avril de 14h à 17h. Les candidats pourront en outre profiter d’une visite des locaux, afin de mieux se projeter. L’événement se tiendra en partenariat avec l’Apec, CAP Emploi 51, la CCI Marne en Champagne, France Travail ainsi que la Mission Locale de Reims.

Pour s’inscrire : https://semainedelemploi.groupe-audeo.com/

Taux d’intérêt légal - 1er semestre 2024

Informations Juridiques
Publié le

Le taux de l’intérêt légal constitue une référence pour le calcul des intérêts dus par un débiteur en cas de retard de paiement. Deux taux sont fixés chaque semestre, l’un pour les créanciers professionnels, l’autre pour les créanciers particuliers (peu importe le statut du débiteur, professionnel ou particulier).

Au premier semestre 2024, les taux de l’intérêt légal sont les suivants :

  • Pour les créanciers professionnels, le taux est de 5,07 % (contre 2,06 % au premier semestre 2023 et 4,22 % au second).
  • Pour les créanciers particuliers (personnes physiques n’agissant pas pour des besoins professionnels), le taux légal est de 8,01 % (contre 4,47 % au premier semestre 2023 et 6,82 % au second).

Le taux d’intérêt légal est un taux annuel. Le calcul doit être effectué pour chaque semestre en fonction du nombre de jours de retard dans le semestre sur 365 jours (y compris pour une année bissextile telle 2024). Lorsque la somme est due à la suite d’une décision de justice, le taux d’intérêt légal est majoré de cinq points au-delà du deuxième mois suivant la date d’application du jugement (date d’expiration des voies de recours ou date de la signification du jugement dont l’exécution est provisoire).

Pour le premier semestre 2024, le taux majoré s’établit donc à 10,07 % si le créancier est un professionnel, et à 13,01 % si le créancier est un particulier. Entre professionnels, le taux des pénalités de retard ne peut être inférieur à trois fois le taux légal, soit 15,21 % pour le premier semestre 2024. En absence de convention, il est égal au taux refi de la BCE majoré de 10 points, soit 14,50 % depuis le 14 septembre 2023.

L’incubateur de NEOMA fait son entrée dans le TOP 40 européen

Entreprises
Publié le

Le Financial Times publie son classement « Europe’s Leading Start-up Hubs » dans lequel le NEOMA Business School Startup Lab se classe au 39ᵉ rang et au 2ᵉ rang des incubateurs français. Cette première édition du classement « Europe’s Leading Start-up Hubs » classe 125 structures dédiées à l’incubation de start-ups, basées sur le continent européen.

Le NEOMA Business School Startup Lab se positionne notamment : au 2ᵉ rang français (top 25 européen), sur le taux de satisfaction des diplômés ayant profité de ses services, au 1ᵉʳ rang français, (top 30 européen), concernant la qualité du réseau d’experts mis à disposition des incubés.

Cédric Chevalier dépose une proposition de loi pour protéger les finances des communes rurales

Informations Juridiques
Publié le

Dans le cas d’une procédure d’arrêté de péril, qui permet au maire de prendre des mesures pour mettre fin à un danger causé par un immeuble en ruine, une commune est parfois obligée d’engager des frais qui ne seront pas recouvrés en cas d’insolvabilité du propriétaire.

Dans cette situation, l’Agence nationale de l’habitat (ANAH) finance actuellement 50 % du montant des travaux d’office réalisés par une municipalité afin de lutter contre l’habitat indigne. La proposition de loi déposée par le Sénateur Chevalier propose, pour les communes de moins de 3 500 habitants, de prévoir que la subvention versée par l’ANAH couvre l’intégralité des dépenses engagées pour les travaux d’office prescrits. « Il n’est pas normal qu’une commune grève son budget pour ce type de travaux », fait valoir Cédric Chevalier.

Dossier législatif : https://www.senat.fr/dossier-legislatif/ppl23-440.html

Reims devient la capitale de la coutellerie

Entreprises
Publié le

Fabien Bourly et l’équipe de la Coutellerie Champenoise, plus grande coutellerie d’Europe, organisent ce samedi 6 avril 2024 la seconde édition du salon coutelier « Fines Lames- Fines Gueules ». Cette nouvelle édition se tiendra à Bezannes, au sein des locaux des Métalliers Champenois (11 rue des Letis 51430 Bezannes) de 10 à 18 heures.

Un lieu porteur de sens : Plus d’espace d’exposition, stationnement facile et gratuit et bien sûr un lieu historique de la métallerie champenoise puisque siège de l’entreprise familiale Bourly, père et frère du fondateur de l’événement, Fabien Bourly. Le ton et le thème restent les mêmes pour la 2e édition de ce salon coutelier : bien manger et toujours avec les plus beaux couteaux.

« Fines Lames- Fines Gueules » est le rendez-vous coutelier incontournable des amateurs de belles lames et de gastronomie. Cette année, ce sera aussi l’occasion de fêter les 20 ans de la Coutellerie Champenoise. Le public est invité à venir à la rencontre des couteliers venus de France entière et même de l’étranger exposer leurs plus belles pièces de coutellerie et partager leur passion.

Prix de l’entrée : 5 euros

Hannah BESSER nommée directrice régionale d’Enedis en Champagne-Ardenne

Hommes et chiffres
Publié le

Hannah BESSER vient d’être nommée Directrice régionale d’Enedis en Champagne-Ardenne. Elle est désormais à la tête du réseau de distribution d’électricité dans les départements des Ardennes, de la Marne, l’Aube et la Haute-Marne. Elle aura pour mission de décliner à l’échelon local le projet industriel et humain 2020-25 d’Enedis. Agée de 50 ans, diplômée de Sciences-Po Paris et mère de deux enfants, Hannah BESSER a occupé auparavant différentes fonctions opérationnelles et stratégiques dans plusieurs entités du groupe EDF (RTE, EDF, Enedis) et de GRDF, à Paris et en régions. Elle était auparavant Directrice régionale déléguée d’Enedis Nord Midi Pyrénées. Elle succède désormais à Olivier de La Chapelle.

Les mauvais chiffres aubois

Collectivités
Publié le

Le nombre de dossiers de surendettement accélère tristement dans l’Aube avec une augmentation de 11,3 % en 2023 alors que la Région Grand Est constate une augmentation moindre de 7,5 % par rapport à 2022. Près de 7 dossiers sur 10 sont des premières procédures. Le montant des dossiers de surendettement aubois s’élève à 22,5 millions d’euros pour 798 dossiers.

41 % de dettes sont liées à la consommation, 31 % à l’immobilier et 28 % sur des charges courantes. Présentés par la Banque de France, chaque cas a été examiné en séance plénière avec Cécile Dindar, préfète de l’Aube. Plus d’un ménage sur deux n’ayant aucune capacité de remboursement, 45 % des dossiers ont fait l’objet d’un effacement de la dette avec une procédure de rétablissement personnel.