Informations régionales économiques et juridiques
130e année

Une station BioGNV à Rethel en 2023

Énérgie. Le Pays rethélois va s’associer au groupe breton KarrGreen et à des acteurs locaux pour implanter une station BioGNV (Bio Gaz Véhicule Carburant) sur le parc d’activités communautaire de Rethel, pour véhicules légers et poids-lourds.

Une station BioGNV à Rethel en 2023
Voici le type de station BioGNV qui sera créé par KarrGreen sur le territoire de la commune de Rethel. (Crédit : KarrGreen)

Lors d’un point presse, la Communauté de communes du Pays rethélois, a annoncé son intention de concrétiser, dans le cadre de son projet de territoire, l’émergence d’une station BioGNV (le biogaz carburant est du biométhane utilisé comme carburants verts pour véhicules) tout public sur le Parc d’activités communautaire de Rethel.

La « comcom » souhaite y développer le BioGNV et d’autres modes de carburants renouvelables respectueux de l’environnement et des citoyens (*). « Les objectifs de ce dispositif sont multiples : réduire la pollution, proposer une alternative en termes de mobilité durable et offrir un cycle sain de recyclage des déchets alimentaires et organiques des collectivités et des entreprises locales. Nous trouvons sain d’avoir une production de gaz sur un territoire où il existe déjà de nombreux méthaniseurs », souligne Renaud Averly, Président de la Communauté de communauté du Pays rethélois, qui veut associer à ce process des PME du secteur, dont plusieurs sociétés de transports, pour leur flotte de véhicules. Le responsable de l’exécutif rethélois confiera les clés de ce projet innovant à un expert en la matière, l’opérateur breton KarrGreen, en lui mettant à disposition et en location, un terrain de 6 000 m² sur le Parc d’activités communautaire, là où se trouvent déjà Agronutris avant les futures implantations des Transports Simon et de Demoizet.


>LIRE AUSSI : La transition verte au coeur des dossiers du Grand Est


Après avoir lancé ses premières stations multi-énergies à Locminé et Ploërmel (Morbihan), KarrGreen veut étoffer son réseau BioGNV en atteignant 150 stations en une décennie et en proposant de l’hydrogène vert sur ses différents hubs, en s’appuyant toujours sur des acteurs locaux. À Rethel, la future station devrait disposer de quatre pistes (deux pour les véhicules légers, deux pour les poids lourds) et d’une borne de charge rapide pour les véhicules électriques. La future infrastructure ardennaise sera en outre équipée d’une ombrière solaire de 167 m². En 2023, KarrGreen sortira pour la première fois de ses frontières bretonnes pour déployer un premier projet dans le Grand Est, à Lexy (Meurthe-et-Moselle). Réalisée en partenariat avec Terrasolis Energy, une station sera mise en place au sein de la ZAC de Quemenes (54).

Un investissement global de 1,7 million d’euros

Terrasolis et KarrGreen devraient encore faire cause commune pour lancer un équipement similaire à Rethel. Dans le sud des Ardennes, une fois la SAS, composée de plusieurs acteurs locaux, constituée et la contractualisation avec KarrGreen officiellement signée, les travaux de construction de ce hub énergétique pourront alors démarrer. Le chantier qui durera six mois devrait normalement commencer en février 2023. Coût global du projet : 1,7 million d’euros. Avec un capital de départ de 400 000 euros financés par les entreprises locales qui disposeraient en contrepartie d’un tarif préférentiel à la pompe.

« Dans le contexte actuel et compte-tenu de la flambée des coûts de l’énergie, nous avons jugé impératif d’anticiper et d’offrir ce mode alternatif de carburant aux particuliers et aux industriels. Sachant aussi que des zones ZFE vont se multiplier tant à Reims qu’à Paris en empêchant l’accès en centre-ville à des véhicules polluants, grâce à cette solution d’avenir, on rendra ainsi service aux salariés du Rethélois travaillant quotidiennement à Reims. Sinon, certains auront des soucis à terme », souligne Renaud Averly.

(*) Le BioGNV garantirait une réduction de 95% d’émissions de particules fines

Pascal Remy