Informations régionales économiques et juridiques
130e année

Législatives : deux sortantes éliminées, le RN renforcé

Elections. Dans la Marne comme partout en France, l’abstention a joué un grand rôle dans les résultats puisqu’elle a atteint 54,19%. Les plus grandes surprises ont eu lieu dans les 1ère et 2ème circonscriptions, où les députées sortantes Valérie Beauvais et Aina Kuric ont été éliminées dès le premier tour.

Législatives - Elections - Second tour - Marne
De gauche à droite : dans la 1ère circonscription de la Marne, Xavier Albertini (Ensemble) sera face à Evelyne Bourgoin (NUPES) au second tour. Dans la 2ème circonscription, Lynda Méguenine (NUPES) sera quant à elle confrontée à Anne-Sophie Frigout (RN). (Crédits : DR)

Valérie Beauvais (LR) qui briguait un deuxième mandat est arrivée en quatrième position avec 15,55%, un score insuffisant pour figurer au second tour. C’est Xavier Albertini, le candidat de la majorité présidentielle qui est arrivé en tête avec 28,51% des votes devant Evelyne Bourgoin, représentante de la NUPES, avec 24,19% des voix. Le duel du 19 juin se déroulera donc en présence de ces deux candidats, puisque Roger Paris (RN), arrivé en troisième position avec 20,28%, reste lui aussi aux portes du second tour.


>LIRE AUSSI : Une élection pour des enjeux divers dans la Marne


Dans la deuxième circonscription, Aina Kuric est elle aussi éliminée dès le premier tour, arrivée en quatrième position avec 12,51% des voix. Non investie par la majorité présidentielle dont elle était pourtant la députée sortante, elle est devancée par la NUPES Lynda Méguenine (22,46%), la RN Anne-Sophie Frigout (21,98%) et la candidate Ensemble (21,23%). Le second tour se déroulera donc entre les deux premières, à moins que Laure Miller, qui a annoncé vouloir déposer un recours en raison d’un trop grand nombre de ses bulletins déclarés nuls dans certains bureaux. A suivre…

Qualification du RN dans quatre des cinq circonscriptions

Avec 30,76% des suffrages exprimés, le député sortant LREM Eric Girardin est arrivé en tête du premier tour de la troisième circonscription, devant la candidate RN Jennifer Marc (28,99%). Ils devancent assez nettement Chantal Berthélémy (NUPES, 17,88%) et Antoine Jacquet (LR, 8,99%) et figureront donc au second tour le 19 juin, pour un duel LREM-RN, comme en 2017, où Eric Girardin avait recueilli 59,61% des voix face au candidat RN Baptiste Philippo.

Dans la quatrième circonscription, la députée sortante de la majorité présidentielle Lise Magnier arrive elle aussi en tête avec 33,20% des voix. Elle devance le candidat RN Thierry Besson (27,93%) qu’elle retrouvera donc au second tour, comme en 2017. En troisième position Anthony Smith (NUPES) obtient 18,79% et devance l’élu châlonnais LR Jean-Louis Devaux (LR), qui a recueilli 10,14% des voix. En 2017, Lise Magnier avait été élue avec 66,88% des voix face à Thierry Besson.

Habitué des élections législatives Charles de Courson est bien parti pour conserver le siège de député qu’il occupe depuis 1993. Avec 44,54% des voix au premier tour, il aborde sereinement son duel avec le candidat RN Pierre Thionnet, qui a recueilli 27,24% des suffrages, loin devant la candidate NUPES Karine Le Luron (11,09%). En 2017, opposé à Thomas Laval (Front national), Charles de Courson avait été élu avec 71,57% des voix au second tour.

Benjamin Busson