Informations régionales économiques et juridiques
130e année

Michel-Edouard Leclerc inaugure le Leclerc de Sedan

Commerce. Ouvert en 1984 et plusieurs fois agrandi depuis, le tout nouvel hypermarché Leclerc de Sedan vient d’être inauguré en présence de « M.E.L. » et de 700 invités.

Michel-Edouard Leclerc inaugure le Leclerc de Sedan
Michel-Edouard Leclerc lors de l’inauguration de l’enseigne sedanaise aux côtés des époux Cobos et du maire de la ville, Didier Herbillon. (Crédit : P. Rémy)

Complètement refait à neuf par 65% d’entreprises ardennaises, le bâtiment a ouvert ses portes à la mi-juillet 2021 après un long déménagement. Entre la démolition de l’ancien magasin, la construction de l’actuel et l’agrandissement du parking (avec désormais 700 places de stationnement), ce chantier XXL aura nécessité un investissement de 24 millions d’euros. La surface de vente du nouvel hypermarché s’étend sur une superficie de 6 780 m2 et comprend une galerie commerciale, un bar-brasserie et à l’extérieur, un drive qui devrait encore être amélioré.


>LIRE AUSSI : Règles douanières : changements en vue en 2023


Répondant aux nouvelles normes environnementales et avec un intérieur totalement repensé, l’enseigne s’avère plus fonctionnelle et cohérente. « Nous avons un bon retour des clients, ce qui conforte nos choix d’agencement. Avec l’accueil de 574 000 personnes entre le 1er mars et le 31 août, nous sommes au-delà des objectifs envisagés initialement », indique Jean-Christian Legué, le directeur de l’enseigne ouverte du lundi au samedi de 8h30 à 20 heures et qui emploie 220 personnes. « Ça pèse fort sur l’économie locale », a d’ailleurs reconnu Didier Herbillon, le maire de Sedan.

Un magasin bien agencé et lisible pour les consommateurs

Durant la cérémonie d’inauguration, Michel-Edouard Leclerc, qui s’était plié auparavant aux selfies et aux photos avec les employés, a rendu un hommage appuyé à Moïse Cobos, le Pdg de la société Sedan Exploitation, qui gère le Leclerc sedanais. « Il s’est fixé ici avec son épouse Michèle, après avoir suivi un parcours très dense de 30 ans dans la distribution. D’abord salarié à Saint-Brice Courcelles dans la Marne, Moïse a ensuite conduit une vraie carrière de terrain : vendeur, chef de rayon, chef de département puis directeur à Reims. Il a été le roi du DPH (droguerie, parfumerie, hygiène). Il connait tout. De l’éponge Spontex aux colorations de l’Oréal, du savon de Marseille à l’ambre solaire, du détergent au brumisateur le plus écologique. C’est aussi un homme qui a appris à connaître la valeur des salariés qui font le succès d’une entreprise ». Celui qui à 70 ans préside encore le comité stratégique des Centres E. Leclerc a estimé que celui de Sedan était au top. « Il est bien agencé et très lisible Les consommateurs doivent s’y retrouver quand ils y font leurs achats. »

Pascal Remy