Informations régionales économiques et juridiques
130e année

Le rôle essentiel des mentors de Plug & Start

Start-up. La 20ème édition de Plug & Start a récompensé plusieurs start-up pour leurs projets innovants. Pour les créateurs, c’est également l’occasion de recevoir les conseils de mentors et d’experts de la gestion d’entreprise.

Le rôle essentiel des mentors de Plug & Start
Pavel Afanasiev, à droite, avec l’un de ses mentors, le chef d’entreprise aubois Gérald Richard. (Crédit : L. Locurcio)

Plug & Start, le concours de start-up de la Technopole de l’Aube est toujours l’occasion de belles rencontres. Ce que confirme Pavel Afanasiev, fondateur d’un studio de jeux vidéo Northern Lights Entertainment, vainqueur de l’édition du 20e anniversaire. L’éditeur basé à Paris a déjà sorti un jeu, Nebulae, grâce à une équipe forte de 17 spécialistes. « C’est un jeu de stratégie massivement multijoueur, déjà accessible en test, dont nous voulons lancer la commercialisation d’ici un an, ce qui explique notre participation à Plug & Start », confie Pavel Afanasiev qui a eu l’idée de ce jeu avec Julie Bonnecarrère.


>LIRE AUSSI : Un patron d’exception pour les 20 ans de Plug & Start


Nebulae est développé depuis plus de trois ans, et le studio a déjà effectué deux levées de fonds pour se préparer à sa commercialisation, un moment crucial. « C’est une découverte passionnante parce que je ne connais pas le monde du jeu vidéo, mais c’est un projet d’entreprise très pertinent qui va aller loin », estime Gérald Richard, mentor de Pavel à l’occasion de cette édition de Plug & Start. Chef d’entreprise expérimenté, le fondateur du groupe automobile Amplitude (une cinquantaine de concessions automobiles sur 13 départements) a donné ses conseils avisés sur la stratégie et le financement d’entreprise. Un second mentor aubois, plus proche de l’univers du jeu vidéo a aussi épaulé le porteur de projet pendant trois jours, Marc Thonon, responsable d’Okénite Animation.

L’écosystème de l’accompagnement

Cette édition de Plug & Start a vu aussi deux autres prix remis à des porteurs de projet. Classé deuxième, Pineapple Pay est une solution de paiement permettant de payer un produit avec son portable sans passer en caisse. Enfin, le troisième projet primé est en phase avec la tradition de la filière textile auboise. Le projet de Cygnes est d’utiliser la technologie de fabrication des fils d’escalade pour l’appliquer à la fabrication de collants. La start-up envisage de produire ainsi des collants très résistants, capables de résister à plus d’une trentaine de lavages sans dommages. Pour aller plus loin tous les participants ont gagné grâce aux conseils des mentors et des experts, et le réseau qu’ils ont pu créer autour de leur projet.

Laurent Locurcio