Informations régionales économiques et juridiques
130e année

Un patron d’exception pour les 20 ans de Plug & Start

Innovation. Une conférence grand public à Yschools pour marquer l’anniversaire d’un concours de start-up totalisant 5 500 candidatures et 400 projets accompagnés.

Un patron d'exception pour les 20 ans de Plug & Start
Nicolas Brumelot, fondateur et président de MisterFly a aussi développé Go Voyages avant de revendre l’entreprise. (Crédit : DR)

En l’espace de 20 années et 33 éditions, Plug & Start aura recueilli 5 500 candidatures ayant abouti à l’accompagnement de plus de 400 projets. La manifestation aura aussi profité au territoire puisque plus d’une cinquantaine de start-up ont finalement décidé de s’implanter à la Technopole de l’Aube suite à leur participation. Pour cette 20e édition, Plug & Start ouvre ses portes au grand public, en proposant une conférence gratuite, le mercredi 29 juin à 18 h30, au campus Brossolette de Y Schools à Troyes (inscription obligatoire ici).


>LIRE AUSSI : START&UP : démystifier l’Intelligence Artificielle


Au programme trois dirigeants de start-up de la Technopole de l’Aube, Omédys (Arnaud Devillard), Spliiit (Jonathan Lalinec) et Woodoo (Thimothé Boituzet), venus parler de leur expérience notamment avec Plug & Start. Le grand témoin de la soirée sera un chef d’entreprise hors normes, Nicolas Brumelot. Un entrepreneur au parcours atypique, qui a relancé Go Voyages avec son associé, Carlos de Silva, pendant 17 ans. À leur départ en 2011, le spécialiste du voyage dépassait le milliard d’euros annuel en chiffre d’affaires. Le binôme se reconstitue en 2015 pour lancer une plateforme innovante de voyages, MisterFly. Là aussi le succès est au rendez-vous avec une très forte croissante et un volume d’affaires de 544 millions d’euros quatre ans seulement après sa création.

Un patron engagé

« Aujourd’hui j’investis aussi dans des start-up qui comptent au moins deux associés parce qu’on peut difficilement réussir tout seul », confie Nicolas Brumelot en s’inspirant de sa propre expérience. Patron hors normes, il s’engage beaucoup également pour des associations. « J’ai déjà couru une soixantaine de marathons et ultra-marathons pour recueillir des fonds pour une association qui lutte contre le cancer des enfants », ajoute-t-il. Un virus de la course à pied venue sur le tard. Son premier marathon, c’était seulement en 2013. À 60 ans, il continue d’enchaîner les marathons à travers le monde et à venir au bureau en courant 20 km aller-retour, trois fois par semaine. Un patron qui a donné du sens à son engagement et qui devrait inspirer tous ceux qui s’intéressent à l’entrepreneuriat.

« Pour les 20 ans de Plug & Start, nous avons voulu ouvrir l’évènement au territoire avec une conférence grand public et cet invité d’exception », souligne Francis Bécard, directeur général de la Technopole de l’Aube. Les porteurs de projet auront bien entendu leur concours, avec la présence de 45 dirigeants venus les soutenir et de nombreux experts qui interviennent bénévolement à la Technopole de l’Aube. Après un sévère écrémage, une vingtaine de dossiers ont été sélectionnés parmi les 200 candidatures déposées. Les start-up retenues viennent majoritairement d’Île-de-France. Un tiers de dossiers aubois montrent la capacité à innover du territoire, grâce aussi au développement de l’enseignement supérieur.

« Cet évènement met en lumière notre écosystème et nous sommes quelque part victimes de notre succès puisque nous avons beaucoup de demandes de start-up souhaitant s’implanter sur le territoire », constate Philippe Pichery, président du Département qui a en charge la Technopole de l’Aube. Des extensions sont d’ailleurs prévues pour que l’incubateur aubois puisse disposer prochainement de locaux supplémentaires au centre-ville de Troyes. Actuellement, 70 start-up sont déjà incubées sur les 12 500 m² de locaux dont elle dispose.

Laurent Locurcio