Informations régionales économiques et juridiques
130e année

Le plein de projets pour l’Upren

Patronat. L’Union patronale de Romilly et Nogent-sur-Seine multiplie les projets dans un territoire porté par une forte dynamique économique et des acteurs locaux toujours aussi engagés.

Le plein de projets pour l'Upren
Robert Larbaletier, à droite, avec Olivier Choiselat (Crédit : L. Locurcio)

Elle envisage entre autres, la création d’un groupement d’achats d’énergie pour réduire l’impact des hausses. Robert Larbaletier qui tient les rênes de l’Upren depuis 12 ans déjà ne manque jamais l’occasion de le souligner. « L’ADN de notre organisation ce sont des chefs d’entreprises ancrées sur leur territoire, qui investissent et une volonté de s’inscrire, au-delà de leurs entreprises, dans un projet plus collectif au service de l’économie locale et du territoire », rappelle-t-il.


>LIRE AUSSI : Le nord-ouest aubois se dote de sa propre agence de développement


L’assemblée générale de l’Upren a permis de passer en revue les multiples initiatives mises en place, au service des entreprises adhérentes, et plus largement, du territoire. Médecine du travail avec l’Amitr, groupement d’employeurs avec Interface 10, crèche inter-entreprises à Nogent-sur-Seine, ou encore développement économique avec le lancement d’Adenoa, l’Upren est engagée sur tous les fronts.

Mutualiser les achats

« C’est un sujet sur lequel nous avions déjà travaillé mais qui redevient d’actualité avec une certaine urgence, celui de la création d’un groupement d’achat d’énergie, notamment de gaz et d’électricité, en mutualisant les achats », détaille Jérôme Lelouard, secrétaire général de l’Upren. L’idée au préalable étant de recenser les besoins des entreprises volontaires pour participer au groupement, qu’elle soient ou non adhérentes de l’Upren. « Même celles du sud-ouest marnais sont les bienvenues, plus nous serons nombreux, plus nous aurons des tarifs intéressants », note Robert Larbaletier.

Autre idée intéressante, la création d’une « carrosserie solidaire » répondant à la fois aux besoins de formation et à ceux de mobilité avec des voitures réparées à des prix modestes. Enfin, Robert Larbaletier a aussi indiqué qu’à la fin de l’actuel mandat, en juin 2023, il passera le témoin à son successeur. Olivier Choiselat, actuel président du groupe Larbaletier, a manifesté son intérêt et présentera sa candidature aux adhérents lors de la prochaine assemblée générale. « Cette année lui permettra de se préparer et de présenter son projet pour l’Upren », conclut Robert Larbaletier.

Laurent Locurcio