Informations régionales économiques et juridiques
130e année

Journée de l’International : le champagne Jean Hû lauréat

Commerce. C’est devant un parterre de chefs d’entreprises du Grand Est que se déroulait la soirée de l’export, récompensant quatre entreprises régionales pour leur développement à l’international.

Journée de l'International : le champagne Jean Hû lauréat
La CCI international Grand Est organisait les Journées de l’international du 14 au 18 novembre, avec, en ouverture, la soirée de l’export. Une entreprise marnaise, le champagne Jean Hû, a été lauréate. (Crédit : N. Desanti)

« La croissance d’une entreprise passe par la conquête de nouveaux marchés, dont ceux internationaux », rappelle Sylvain Convers, Président de la CCI International Grand Est. « Le Grand Est bénéficie de frontières avec quatre pays différents ce qui est pour la Région, un accélérateur de croissance. » Petit clin d’œil local, en précisant que la Marne « représente 11,4% du volume d’exportations du Grand Est ». Le secteur du champagne n’y est sans doute pas étranger et c’est presque tout naturellement qu’une maison de champagne a été récompensée dans la catégorie « Nouvel exportateur ». Le champagne Jean Hû, basé à Vincelles, dans la vallée de la Marne a entamé une refonte totale il y a deux ans, avec la reprise de l’exploitation par Aurélie Mouton, la petite-fille du créateur. « Suite au Covid, le marché était en perte de vitesse. L’image de notre marque, créée en 1948, ne nous correspondait plus. C’est pourquoi nous avons effectué une refonte visuelle de notre champagne avec un nouveau logo et une nouvelle identité », explique-t-elle.

Se positionner dans une nouvelle dimension

L’objectif est bien de s’étendre à l’International et de pouvoir aussi, commercialiser davantage, le marché français étant arrivé à un « plafond de verre ». Pour cela, le champagne Jean Hû s’est fait accompagner par la Team France Export afin de l’aiguiller dans le ciblage de ses futurs clients. « Nous avons suivi trois formations : une concernant le ciblage des pays, une pour tout l’administratif quand la dernière s’intéressait au démarchage commercial », détaille Louis Mouton, co-dirigeant. « Aujourd’hui, nous avons un champagne qui nous ressemble », se félicite Aurélie Mouton, pour qui la nouvelle dynamique doit positionner la marque dans une nouvelle dimension. C’est d’ailleurs un autre lauréat, recompensé il y a quatre ans, qui est venu leur remettre le Trophée. Le champagne Laurent Lequart, partenaire de l’édition 2022, était à la même place en 2018 : « Aujourd’hui, nous vendons 72 000 bouteilles dont 50% à l’export. Il y a quatre ans, nous étions à zéro, aujourd’hui, nous couvrons plus de 25 pays », indique non sans satisfaction, Kevin Sibille, responsable commercial France Export au champagne Laurent Lequart, à Passy-Grigny.


>LIRE AUSSI : Le numérique gagnant des entreprises auboises


« Les petits aussi, ont une place à l’export », tient-il à souligner. Et ce n’est pas les autres entreprises lauréates qui vont lui donner tort. Ecosun innovations (68), fabricant de batteries solaires, prix du développement à l’international, a conquis de très nombreux marché, dont les Philippines, l’Afrique du Sud ou encore l’Australie grâce à son accompagnement avec la CCI. Holimaker (57), entreprise innovante qui conçoit, produit et commercialise des outils de micro-industrie a été distingué par le prix Start-up après avoir percé en Allemagne et effectué 38% de son chiffre d’affaires à l’export. Aujourd’hui, l’entreprise portée par Aurélien Stocky est présente dans 22 pays dont l’Inde, les États-Unis et Hong-Kong. Quant à Emerson Process Management (68) qui accompagne les fabricants de procédés industriels, elle a été distinguée en raison de son engagement auprès des jeunes qui optent pour le volontariat international en entreprise. « 86% des VIE employés ont été recrutés », livre Olivier Royer, responsable du service Maintenance nucléaire.

Nastasia Desanti