Informations régionales économiques et juridiques
130e année

Un centre de R&D pour les développeurs de produits médicaux

Innovation. Le LAB (Les Ateliers BioSerenity) aide les professionnels de santé, les entreprises et les inventeurs à lancer leurs projets grâce à son expérience.

Un centre de R&D pour les développeurs de produits médicaux
L’expertise de BioSerenity à Troyes au service d’un centre de R&D de textiles médicaux ouvert sur l’extérieur. (Crédit : L. Locurcio)

Lorsque la start-up BioSerenity choisit de s’installer dans l’Aube en 2016 c’est pour profiter pleinement du savoir-faire textile local. L’entreprise incubée au départ dans les locaux de l’hôpital de la Pitié Salpêtrière à Paris développe des solutions biomédicales de captations de données et de suivi de pathologies du domaine de la cardiologie, de la neurologie, des troubles du sommeil ou encore de la psychiatrie.

À Troyes, le savoir-faire et l’écosystème textile ont permis de concrétiser l’idée de départ en mettant au point et en fabriquant des « vêtements intelligents », sous forme de bonnets et de tee-shirts truffés de capteurs. « Le schéma est le suivant : capture des données physiologiques, enregistrement, traitement, interprétation et diagnostic, tout cela effectué dans un domaine extérieur à celui de l’hôpital, donc à domicile la plupart du temps », résume Alain Delahaye, directeur du site BioSerenity de Troyes. Une technologie avancée qui permet aux spécialistes de réaliser à distance des diagnostics en cardiologie et neurologie, surveiller les troubles du sommeil. Il est possible ainsi de réaliser des électrocardiogrammes ou encore de dépister l’épilepsie pour citer des exemples.

Un centre ouvert sur l’extérieur

La liste des applications continue de s’allonger régulièrement. « Nous avons aussi une activité naissante sur la santé de la femme ainsi que la santé mentale en psychiatrie », poursuit-il. Au sein de BioSerenity, devenue une « licorne » française avec 600 collaborateurs répartis sur trois continents, l’unité troyenne, qui compte une vingtaine de collaborateurs, a en charge la recherche appliquée, notamment en trouvant des solutions pour intégrer les éléments électroniques sur les supports textiles. Désormais, BioSerenity Troyes met également à disposition son expertise à disposition d’autres développeurs de produits médicaux (inventeurs, professionnels de santé, entreprises, porteurs de projets), en lançant le LAB (Les Ateliers BioSerenity). Objectif de ce centre de R&D, concevoir et produire des articles textiles paramédicaux, pas forcément non connectés, en collaboration avec des professionnels de santé en s’appuyant sur l’expertise et l’outil de production aubois.


>LIREA AUSSI : Les urgences du CHT recrutent pour faire face


L’intervention couvre l’ensemble des stades de développement d’un produit technique dédié au marché du mieux-être et de la santé, de la phase de conception (prototypage, test utilisateurs, présérie) à l’industrialisation en passant par les homologations (Iso 13485). Le LAB est sur le point de valoriser ses premiers développements de produits pour la santé de la femme. Trois produits textiles distincts seront sur le marché dès fin 2022. Ils ont pour vertu de favoriser la cicatrisation à la suite d’une césarienne, de traiter les vergetures et de remettre en place le périnée lors d’un post-partum. Un premier pas important pour Alain Delahaye qui est arrivé à Troyes justement pour développer cette offre d’ingénierie qui vient renforcer le savoir-faire dans ce domaine.

« Le sud Champagne bénéfice de deux écosystèmes complémentaires : celui du textile avec le Pôle d’Excellence de la Maille et celui de la prothèse et d’instrumentation médicale avec Prosthesis Valley. Avec cette nouvelle capacité d’ingénierie dédiée aux produits de santé sur la Technopole de Troyes, le sud Champagne renforce ainsi sa capacité de démultiplier l’accueil des porteurs de projet santé », précise Philippe Charmont, responsable du développement des entreprises au sein de BSC. C’est pourquoi le territoire et l’agence de développement Business Sud Champagne accompagnent l’émergence de cette nouvelle capacité d’ingénierie en produits de santé renforçant les écosystèmes déjà existants dans l’Aube et la Haute-Marne.

Laurent Locurcio