Informations régionales économiques et juridiques
130e année

Toosla double sa flotte et son chiffre d’affaires

Mobilité. Après son entrée en Bourse en décembre 2021, la société dirigée par le Rémois Eric Poncin poursuit son développement.

Toosla double sa flotte et son chiffre d'affaires
Eric Poncin, Pdg de Toosla, affiche son optimisme pour 2023. (Crédit : DR)

Avec une progression de +81% de son chiffre d’affaires (à 3,03 M€) au premier semestre 2022 par rapport au premier semestre 2021, Toosla est en passe de réussir son pari. L’entreprise de location de voitures de courte durée, créée par le rémois Eric Poncin en 2016, marque même sa satisfaction d’obtenir de tels résultats compte tenu des pénuries qui affectent la production automobile et freinent l’expansion programmée de sa flotte. « Toutefois, grâce à notre agilité et nos relations solides avec nos partenaires constructeurs, nous avons réussi à doubler notre flotte sur le semestre et avons atteint un pic à 650 voitures au cours de l’été. Fidèle à nos engagements environnementaux, plus de 30% de notre parc est à faibles émissions, bien au-delà de la réglementation et de la moyenne du secteur », souligne le Pdg.


>LIRE AUSSI : Toosla roule droit vers l’introduction en Bourse


Les dirigeants de Toosla ont en effet fortement investi, début 2022, sur le développement de la flotte de véhicules. « Pour accompagner ce renforcement, nous avons mené des actions de conquête et de fidélisation de nos clients. En quelques mois seulement, les résultats sont frappants : augmentation des téléchargements de l’application, hausse des indicateurs de satisfaction, progression du revenu programmé par client, etc. Satisfaits, nos clients reviennent et dépensent davantage. La saison estivale a d’ailleurs été très dynamique pour Toosla et s’est traduite par une accélération de notre croissance au 3ème trimestre », note Eric Poncin, dont l’entreprise cotée à l’Euronext affiche un résultat de -316 000 euros au premier semestre pour un déficit qui s’élève aujourd’hui à 1,126 million d’euros. Elle présente néanmoins « une rentabilité à un niveau solide en période d’investissements commerciaux » avec une marge d’EBITDA ajusté à 10,6% et un renforcement de sa structure financière, avec une trésorerie disponible de 4,47 M€ au 30 juin 2022 contre 2,96 M€ à fin 2021.

Toosla affiche donc un bilan renforcé à la suite de son introduction en bourse, qui lui a permis notamment d’accéder à de nouveaux financements, « à des conditions et des volumes attractifs » pour financer son développement. Eric Poncin affiche d’ailleurs sa confiance pour l’année 2023 : « Nous avons déjà entrepris des rounds de négociations avec les constructeurs, nous disposons de la confiance de nos constructeurs comme BMW ou Mercedes par exemple, qui continuent à s’engager et à nous accompagner ». Un élément primordial pour le développement de Toosla qui promet à ses clients des véhicules premium et qui leur garantit de disposer du modèle réservé. « A la fin septembre, le doublement de notre flotte pour 2023 est sécurisé à 70% ».

« Encore loin du plafond de verre »

Récemment arrivée dans l’entreprise en tant que Directrice générale déléguée en charge de la flotte et des opérations, après 30 ans passés chez Europcar, Nathalie Aubin rappelle les enjeux du développement de Toosla : « L’idée c’est d’avoir la bonne voiture au bon endroit, au bon moment et au bon prix. Pour cela il faut répondre aux besoins de la mobilité de demain, renforcer la relation avec les constructeurs et piloter au plus juste la flotte ». Présent à Paris et à Madrid (20 véhicules), le loueur a poursuivi son déploiement en ouvrant deux nouvelles stations à Paris (Vincennes et La Défense) et en doublant le nombre de véhicules dans la capitale en un an. « Nous avons ouvert une station à La Défense cet été et elle est déjà une de nos top stations avec un taux de près de 80% d’utilisation ».

Eric Poncin voit encore plus loin, que ce soit à Paris ou à l’étranger. « Nous sommes encore loin d’avoir atteint le plafond de verre à Paris. Notre objectif est de doubler notre parc et notre chiffre d’affaires l’année prochaine. Reste à savoir où positionner ce parc. Un certain nombre d’analyse nous laissent à penser que nous avons la capacité de prendre la place de leader sur Paris. C’est un sujet qui n’est pas encore tranché ». Toosla prévoit même d’atteindre 5 M€ de chiffre d’affaires au second semestre 2022. La Société vise en 2025, un chiffre d’affaires de plus de 80 M€ accompagné d’une marge d’EBITDA ajusté de 35% et d’une marge de résultat d’exploitation supérieure à 15%.

Benjamin Busson