Informations régionales économiques et juridiques
130e année

Ravillon souhaite se rapprocher de Ninin Frères d’ici 2023

Agriculture. Œuvrant sur huit cantons du Sedanais et des Portes du Luxembourg auprès de 350 clients, l’entreprise ouvre la porte à des évolutions de stratégie, notamment un rapprochement avec l’entreprise de matériel agricole, Ravillon.

Ravillon SA intégrera Ninin Frères dans son giron en 2023
Les frères Ninin, Jean-Claude à gauche et Jean-François, à droite, entourant Philippe Ravillon. (Crédit : P. Rémy)

Spécialisée dans la distribution, la réparation et la maintenance de matériels agricoles neufs et d’occasion comme les tracteurs et ses produits d’accompagnement, l’entreprise Ninin Frères située à Mouzon vient de fêter ses 40 ans. Créée à l’origine en 1982 par Jean-François Ninin, rejoint par son frère Jean-Claude l’année suivante, cette Sarl a démarré sur un terrain et dans une ancienne grange en terre battue.

8 millions d’euros de chiffre d’affaires

Elle s’est forgée au fil des années une solide réputation au sein du milieu agricole. œuvrant sur huit cantons du Sedanais et des Portes du Luxembourg auprès de 350 clients, Ninin Frères a tour à tour été agent de marques leaders du machinisme agricole. Elle a ainsi travaillé comme concessionnaire pour le Tchécoslovaque Zétor (1983), l’Italien Fiat (1985), l’Américain New-Holland et ses tracteurs bleus (1998), Ravillon (2018) et l’Allemand Pöttinger (2019).

Entre-temps, la société qui s’est installée en 1992 à Mouzon où elle possède deux bâtiments de 1 800 m2 a aussi essaimé en créant un centre pneumatique à Stenay (Meuse), dirigé par le troisième frère, Jacques, et qui a été vendu en 2020. Grâce à ses différents partenariats, la PME indépendante a connu un essor sans précédent au point de réaliser, aujourd’hui, un chiffre d’affaires de 8 millions d’euros et de compter une vingtaine de salariés (mécaniciens, soudeurs, magasiniers, vendeurs et secrétaires).


>LIRE AUSSI : Avec Ardennutris, la bioéconomie s’implante à Rethel


« De trois fiches de salaires en 1984, la société emploie aujourd’hui 20 personnes. On essaie de servir au mieux nos clients en apportant des solutions et des réponses à leurs problèmes quotidiens. C’est ainsi que nous avançons depuis 40 ans », résume Jean-François Ninin, 61 ans, fier d’avoir formé sur place une centaine d’apprentis. Avec son frère, 66 ans, ils préparent d’ores et déjà l’avenir qui passera probablement par une reprise de l’entreprise par des salariés et une intégration au sein de Ravillon.

La force d’un groupe

Fort d’un chiffre d’affaires de 76 millions d’euros et employant 210 salariés répartis sur treize succursales dans la Marne (8), les Ardennes (2), l’Aube (1 à Torcy) et l’Aisne (1 à Château-Thierry), Ravillon SA a déjà repris ces dernières années deux entités ardennaises : le garage de l’Etoile à Séchault et la concession Astre à Acy-Romance.

Philippe Ravillon, le directeur du groupe marnais, n’a d’ailleurs pas caché ses intentions : « Nous entendons poursuivre la dynamique initiée par la famille Ninin et son personnel pour continuer cette belle aventure en étant un partenaire actif et utile d’un acteur régional qui doit encore gagner en performance pour répondre aux évolutions du marché ».

Se référant au philosophe chinois Confucius « Choisissez un travail que vous aimez et vous n’aurez pas à travailler un seul jour de votre vie » son gérant actuel a conclu : « Et bien, cela fait 40 ans que, d’après lui, je suis en vacances et je m’en porte bien ».

Pascal Remy