Informations régionales économiques et juridiques
130e année

Passation de pouvoir en douceur chez Legras Industries

Industrie. Dirigeant historique de l’entreprise sparnacienne, Jean-Rémy Legras a fait ses adieux et présenté les repreneurs du groupe Benalu aux 250 salariés de Legras Industries réunis pour l’occasion dans les ateliers.

Passation de pouvoir en douceur chez Legras Industries
Jean-Rémy Legras, à droite, a présenté aux salariés de Legras Industries les dirigeants du groupe Benalu, Renaud Sueur et Arnaud de Ponnat, repreneurs de son entreprise familiale (Crédit : B. Busson)

« Ce n’est pas une page qui se tourne, c’est un Tome complet de l’entreprise qui se referme », glisse un salarié de l’entreprise Legras Industries en ce jeudi 8 septembre au matin, alors que Jean-Rémy Legras quitte l’entreprise. Quelques minutes auparavant, le dirigeant historique venait de céder officiellement les clés de l’entreprise à Arnaud De Ponnat, le président de Benalu, devant les 250 salariés du site sparnacien. Entreprise française installée à Liévin près de Lens, Benalu est un groupe spécialisé dans la fabrication de véhicules de gros tonnage (semi-remorques et porteurs gros tonnage) pour le transport de vrac qui a fait l’acquisition de Legras Industries le 28 juillet dernier. Pour Jean-Rémy Legras, petit-fils du fondateur de l’entreprise, à sa tête depuis 38 ans, la décision de la céder prend racine dans sa volonté de la pérenniser.


>LIRE AUSSI : Arcomat Mobilier Urbain reçoit une commande de 200 abribus


« Legras et Benalu se sont rapprochés pour construire un grand groupe européen diversifié proposant au marché une gamme étendue de semi-remorques », précise le président qui poursuit à l’attention des salariés : « Benalu est un groupe solide qui va permettre à chacune des entités de poursuivre leur croissance en France et à l’export. C’est une entreprise française à taille humaine unanimement reconnue pour la qualité de ses productions et pour le sérieux de ses équipes ». Un groupe qui va accoler à son nom celui de Legras pour devenir Benalu-Legras, en hommage à la marque sparnacienne, internationalement reconnue de manière positive, notamment pour ses remorques à fond mouvant .

Synergies et maintien de l’emploi

« On ne change pas une équipe qui gagne », a lancé aux salariés le nouveau Pdg, qui a promis « non pas une révolution mais une somme d’évolutions » avant d’exposer le nouvel organigramme de la société. Arnaud de Ponnat a aussi dévoilé ses objectifs - « être une référence en Europe dans la fourniture de matériel de transport vrac » - et les grandes lignes de la stratégie du nouvel ensemble : une grande attention portée au client, une politique d’achats commune entre les entités du groupe, un système d’information commun avec l’adoption d’un même ERP mais aussi une stratégie d’innovation permettant d’associer les équipements Benalu et Legras. En résumé, créer des synergies « pour que 1 + 1 fasse un peu plus que 2 », tout en assurant « le maintien de l’emploi sur les trois sites d’Epernay ».

Pesant désormais un chiffre d’affaires de 250 M€, le groupe Benalu-Legras compte les sociétés Benalu, Legras, Bennes Marrel, Maisonneuve, Citerne et Mega. Le groupe, leader européen de la conception et de la fabrication de véhicules industriels pour le transport de vrac, dispose de sites de production à Liévin (62), Epernay (51), Andrézieux-Bouthéon (42), Cérences (50) et Nysa (Pologne). Il emploie près de 1300 salariés.

Benjamin Busson