Informations régionales économiques et juridiques
130e année

Partenariat Urssaf/Adie au bénéfice des travailleurs indépendants

Services. La coopération entre les deux organismes a pour ambition de faciliter l’accompagnement et l’installation de nouveaux entrepreneurs.

Partenariat Urssaf/Adie au bénéfice des travailleurs indépendants
Franck Lamartine, directeur régional de l’Urssaf Champagne-Ardenne, et Angèle Mignonac, directrice Grand Est Adie, ont signé le partenariat engagé par leurs institutions (Crédit : J. Rivière)

Début 2020, une convention de partenariat entre la Caisse nationale des Urssaf et l’Adie (Association pour le Droit à l’Initiative Economique) a été signée dans la perspective d’organiser des relations au plan national entre les deux partenaires, notamment en faveur des travailleurs indépendants, et de les décliner au plan local. Si, à l’échelle régionale, ce partenariat n’a été officiellement signé qu’en milieu du mois de juillet, cela fait déjà quelque 18 mois qu’il est opérationnel sur le terrain.

Ce partenariat a pour objectif concret d’accompagner les travailleurs indépendants, principalement en termes d’information et sur le plan administratif en ce qui concerne l’Urssaf. Pour l’Adie, dont la vocation est de permettre à des personnes qui n’ont pas accès au système bancaire traditionnel (allocataires des minima sociaux et chômeurs) de créer leur propre entreprise, et donc leur propre emploi, l’accompagnement se réalise grâce au microcrédit.

Pérennité de 81 % à 4 ans

Par son rayonnement et le public qu’elle touche (en 2021, 10 000 créations de ‘‘travailleur indépendant’’ ont été enregistrées en Champagne-Ardenne), l’Urssaf est à même de faire connaître, au-delà de ses propres activités et services, les missions et l’offre de l’Adie. En 2021, l’Adie, dont les aides à la création peuvent s’élever jusqu’à 12 000 € (pour une moyenne de 4 500 €) a quant à elle financé les projets de 150 travailleurs indépendants en région.


>LIRE AUSSI : Les acteurs de la prévention accentuent la sensibilisation


« Il s’agit de création d’activités individuelles en artisanat, commerce, prestation de services... Le statut d’indépendant séduit de plus en plus, et nous avons donc un rôle de plus en plus important en matière de conseil et de financement », explique Angèle Mignonac, directrice Grand Est Adie. Avec un certain succès puisque, à l’échelle nationale, le taux de pérennité des entreprises accompagnées par l’Adie s’élève à 81 % au bout de 4 ans, ce qui est supérieur de 10 % à la moyenne des entreprises ‘‘traditionnelles’’.

Actions spécifiques à venir

L’accompagnement des porteurs de projets de création d’entreprise ayant moins d’un mois d’activité s’est déjà concrétisé localement par l’organisation commune de 13 ateliers qui ont réuni 358 participants. « Des actions spécifiques en direction des jeunes et des femmes qui créent leur activité, ainsi qu’en direction des publics en difficulté, sont en cours de développement pour les mois à venir, comme par exemple des ateliers de sensibilisation à la création d’entreprise avec des témoignages de créateurs destinés à lever les freins psychologiques », précise Franck Lamartine, directeur régional de l’Urssaf Champagne-Ardenne. À travers les différents axes de ce partenariat, il s’agit aussi d’établir une relation de confiance entre les créateurs d’entreprises et leurs interlocuteurs privilégiés que sont l’Urssaf et l’Adie.

Jacques Rivière