Informations régionales économiques et juridiques
130e année

Le Stade de Reims mise aussi sur la Tech

Sponsor. Grâce à un partenariat signé avec la start-up Royaltiz, le club permet à ses fans de suivre la réussite des talents de son Académie.

En un an d’existence, Royaltiz a déjà réuni plus de 40 000 utilisateurs et près de 80 talents cotés sur sa plateforme. (Crédit : Stade de Reims).

Les supporters du Stade de Reims vont bientôt pouvoir investir sur « leurs » joueurs. Le club de football rémois a en effet signé un partenariat avec la start-up Royaltiz qui permettra bientôt aux fans de miser, à travers différentes activations de la plateforme, sur les joueurs de l’Académie ou de l’effectif professionnel du Stade de Reims et de partager leur succès. Comment ça marche ? Chaque joueur disponible, avec son accord, sur la plateforme fait l’objet d’une valorisation, correspondant à un nombre de « Roy », qui sont des token (jetons bien connus des joueurs en ligne). Les investisseurs peuvent acquérir une part plus ou moins importante de ce talent via ces « Roy » dont la valeur de départ fixée à 2 euros va évoluer selon les résultats et la carrière du joueur, un peu à la manière d’une action en Bourse.

Dans le cadre de ce partenariat, le Stade de Reims offre une visibilité nationale à Royaltiz au dos de sa tunique Rouge et Blanche et va pouvoir proposer à ses fans d’investir via Royaltiz sur les pépites de son Académie à des conditions préférentielles. « C’est une grande première dans l’univers du football et même du sport », estime Aymeric Granet, Directeur Général de Royaltiz. En effet, la start-up qui traite habituellement en direct avec les talents présents sur sa plateforme (parmi lesquels figurent notamment les footballeurs Presnel Kimpembe, ou Riyad Mahrez, le rugbyman Antoine Dupont ou le tennisman Hugo Gaston) a cette fois choisi de contractualiser avec le Stade de Reims, réputé pour faire éclore les talents de son Académie.


> LIRE AUSSI : Le CSSA se lance sur le terrain des NFT


« La signature de ce partenariat majeur démontre l’attractivité grandissante autour du Stade de Reims et des singularités de son projet sportif », souligne Mathieu Lacour, Directeur Général du club. De son côté, Royaltiz, jeune pousse de la Tech française espère faire grandir la notoriété de sa plateforme qui, en un an d’existence a déjà réuni plus de 40 000 utilisateurs et près de 80 talents cotés.

« Ce partenariat ouvre un nouvel axe de développement pour inclure les clubs dans notre offre d’investissement sur les talents », note Aymeric Granet. La start-up a levé 6 M€ en juin 2022 auprès d’un pool d’une quinzaine de business angels (dont Aurélien Tchouaméni, joueur du Real Madrid, Jules Koundé joueur du FC Barcelone, ou encore Jacques Richier, président d’Allianz et Romain Mazeries, fondateur de Mangopay) pour accélérer son développement. Elle permet aujourd’hui d’investir sur la réussite de footballeurs mais aussi sur des talents d’horizons divers (rap, rugby, tennis, sports de combat…)

Benjamin Busson