Informations régionales économiques et juridiques
130e année

Le Groupe Bouchers Services renforce sa position de leader national

Agroalimentaire. En procédant à l’achat de Codéviandes, le groupe BS, fondé dans les Ardennes et dirigé par Anne-Sophie Robin, devient un mastodonte de la filière viande.

Le Groupe Bouchers Services renforce sa position de leader national
Après avoir intégré la direction générale de l’entreprise familiale en 2016, l’Ardennaise Anne-Sophie Robin est devenue la présidente de Bouchers Services en 2019. (Crédit : P. Rémy)

Après s’être façonné une solide expérience dans la filière viande, le Groupe Bouchers Services fondé en 1979, par les époux Robin à Remilly-Allicourt dans les Ardennes, continue d’étendre son influence dans son secteur d’activités. La récente acquisition du Lorrain Codéviandes lui permet de renforcer sa position de leader incontournable dans la transformation industrielle des viandes. En intégrant dans son giron 22 nouveaux chantiers de découpe, BS compte désormais 2 200 opérateurs de production sur 65 sites. Réalisant grâce à cette absorption une expansion géographique sur le territoire national, le spécialiste de l’industrie agroalimentaire qui s’est formé autour de trois activités - la transformation industrielle des viandes, son métier historique, le recrutement et la formation aux métiers de la découpe via son organisme F2O et le développement de solutions innovantes avec sa structure AgiliT - va désormais atteindre un chiffre d’affaires de 90 millions d’euros, au lieu de 58 millions en 2021.

Renforcer le maillage territorial

Avec Codéviandes, basé à Saint-Avold (Moselle), considéré comme le troisième prestataire sur le marché de la découpe industrielle de viandes et principalement ancré dans la découpe de bœuf, Bouchers Services arrive aujourd’hui à un équilibre des espèces animales travaillées : 50 % porc et 50 % bœuf. « Les entreprises familiales Codéviandes et Bouchers Services sont pionnières dans leur métier et partagent une culture d’entreprise qui rendait logique et naturel leur mariage », explique Anne-Sophie Robin, présidente de l’entreprise. « C’est une belle opération de croissance externe qui s’inscrit dans notre volonté de conforter un savoir-faire authentique et d’investir dans une filière en laquelle nous croyons », se réjouit-elle, fière de « porter un tel projet avec une équipe très motivée ».


>LIRE AUSSI : La filière de la pomme de terre s’interroge sur sa pérennité


L’opération financière permet de servir la stratégie de développement du Groupe BS qui vise à renforcer son maillage territorial auprès de ses clients et le lien de proximité avec ses collaborateurs. Pour sa part, le président fondateur de Codéviandes, André Gaertner, qui a fait valoir ses droits à la retraite se félicite de la pérennisation de son activité par le biais du Groupe BS « dont les méthodes de management sont proches des nôtres, et avec l’assurance de conserver les équipes en place ». D’ailleurs, l’ensemble des 700 collaborateurs qui opéraient chez Codéviandes intègrent le Groupe BS « avec sérénité » en conservant leurs acquis antérieurs. À cet égard, Anne-Sophie Robin et son directeur, Jean-François Gireault, ont sillonné la France durant l’été afin de rencontrer l’ensemble des collaborateurs et des clients Codéviandes. Le rachat a occasionné une réorganisation interne des structures pour renforcer la cohésion et s’accompagnera de recrutements au sein des services supports du groupe.

Pascal Remy