Informations régionales économiques et juridiques
130e année

Le groupe allemand Suki acquiert Vynex

Industrie. Suki group a racheté le français VT Fastware. Les deux entreprises sont spécialisées dans la distribution de produits de bricolage.

Le rapatriement par Vynex à Thelonne d’une partie de la fabrication de sa gamme Rocket, principale marque de visserie technique bois pour le bâtiment, est vue d’un bon œil par les dirigeants de Suki. (Crédit : DR).

En pleine expansion, l’Allemand Suki vient d’acquérir le groupe français VT Fastware dont les filiales sont l’entreprise ardennaise Vynex qui emploie 184 salariés sur trois sites à Donchery, Thelonne et Blagny, mais aussi Tréfilaction à Nîmes (47 personnes) et FTV-Asia, lequel englobe deux centres de conditionnement à Shangaï (Chine) et Saigon (Vietnam).

Actifs dans la distribution de produits de bricolage tels que la quincaillerie, les outillages à main, les adhésifs et autres produits essentiels auprès des Grandes surfaces de briolage (GSB) et Grandes sur¬faces alimentaires (GSA), négoces et quincaillers industriels, Suki (650 personnes, 200 millions d’euros de chiffre d’affaires) et VT Fastware (85 millions d’euros de chiffre d’affaires) partagent une vision commune sur les enjeux de leurs marchés.

UNE DÉLOCALISATION AU COEUR DE L’ACQUISITION

Selon Sebastian Laus, Pdg de Suki.group, elles devraient être en mesure, grâce à cette union, de « mieux servir leurs clients dans différentes régions et sur divers canaux de vente ». Un des points forts de cette acquisition est que Suki, présent dans 40 pays, entend appuyer fortement le projet de délocalisation industrielle initié par Vynex qui prévoit de rapatrier en fin d’année 2022, à Thelonne, une partie de la fabrication de son produit phare, la vis à bois Rocket, jusqu’alors basée à Taïwan.


> LIRE AUSSI : Plafometal : investissements et embauches après son rachat


« Nous sommes enthousiastes à l’idée de devenir, grâce à VTF, des producteurs de vis à bois de haute qualité Made in Europe », se félicite Sébastian Laus qui veut que cette entente soit un levier d’accélération pour le nouveau groupe.

VYNEX DOIT DEVENIR UN IMPORTANT EXPORTATEUR

« Sur le marché du bricolage où les choses sont de plus en plus compliquées à cause de procédures administratives très complexes, nécessitant beaucoup d’énergie et de temps et demandant aussi de nouvelles compétences pour répondre aux demandes croissantes, nous avons trouvé avec Suki le partenaire idéal et complémentaire. Vynex, jusqu’alors très franco-français, va désormais tirer parti des filiales et succursales de Suki à l’étranger en fabriquant et vendant beaucoup plus sa gamme de produits Rocket dans toute l’Europe. On va devenir un important exportateur, ce qui renforcera le pro¬jet mis en place à Thelonne où les nouvelles machines de frappe et de roulage pour fabriquer des vis arriveront dès septembre. Avec au départ 4 personnes pour monter à 25 par la suite », commente Hervé Hacot qui restera Directeur général de Vynex et Tréfilaction.

Cette perspective de développement des ventes à l’international permettra donc de consolider la réalisation d’une unité industrielle décidée en janvier 2022 par Vynex et soutenue par l’Etat dans le cadre du plan France Relance. Et par voie de conséquence, d’augmenter les volumes produits dans les Ardennes.

Les unités commerciales du groupe Suki, Facido (fournisseur multicanal pour de nombreux fabricants innovants de gammes de décoration, de revêtements de sol et de sanitaires) et DBM.S (prestation de merchandising dans de nombreux pays européens) offriront de nouvelles synergies et opportunités à Vynex. Tandis que les centres de conditionnement de VT Fastware en Chine et au Vietnam continueront de travailler pour le groupe. Un partage des fournisseurs en Asie permettant d’améliorer la gestion de la chaîne d’approvisionnement des deux groupes. « Le regroupement de nos entreprises doit nous permettre de mutualiser et d’étendre nos efforts dans les domaines du marketing et des achats », ajoute Sebastian Laus qui entend renforcer les moyens en développement et en innovation.

Pascal Remy