Informations régionales économiques et juridiques
130e année

La dynamique retrouvée de la Foire de Châlons-en-Champagne

Événement. La 76e édition, du 2 au 12 septembre, s’annonce sous de bons auspices après deux années contrastées à cause de la crise sanitaire.

Les 725 exposants présents accompagneront la Foire dans sa démarche de responsabilité. (Crédit : DR).

« Franchement je retrouve l’atmosphère des éditions de 2018 et 2019 avec un véritable enthousiasme autour de l’évènement », constate Bruno Forget. La crise sanitaire est passée par là, avec une annulation puis « une édition tronquée en 2021 » avec 206 000 visiteurs. Résolument optimiste, le commissaire général de la Foire de Châlons espère bien voir repartir de l’avant le grand évènement économique et politique de la rentrée. « Nous sommes dans la bonne voie, il suffit de constater que la Région Grand Est a choisi la Foire pour affirmer son ancrage dans la bioéconomie, que la filière agricole y fait sa grande rentrée, et que nous aurons la présence de bon nombre de personnalités politiques et économiques nationales et régionales », se félicite-t-il.

Plus que jamais, cette 76e édition, du 2 au 12 septembre sur le site du Capitole, avec 725 exposants présents, sera placée sous le signe des responsabilités. « Par rapport à la notoriété dont nous disposons aujourd’hui, nous avons un rôle sociétal et environnemental à jouer, à assumer un rôle de plateforme pédagogique pour mieux faire comprendre les grands enjeux qui nous attendent », ajoute Bruno Forget. L’impressionnant programme de conférences, d’ateliers et de tables rondes permet de constater la diversité des thématiques abordées. Bien évidemment, « la responsabilité de la foire est aussi de booster l’économie régionale, de fédérer les énergies mais aussi d’être solidaires – nous aurons un village des solidarités cette année – avec les jeunes et les étudiants aussi à qui une jour¬née sera dédiée », ajoute-t-il.


> LIRE AUSSI : Agriculture entreprise au centre de la Foire de Châlons


Pour cette édition également, l’équipe de l’UCIA continue d’aller toujours plus loin dans sa démarche RSE, une manière de montrer l’exemple. Côté festivités, le programme est impressionnant avec des têtes d’affiches de renom. Tous les ingrédients semblent réunis pour que le millésime 2022 s’annonce comme un grand cru.

UN MINISTRE MARNAIS

Jean-Christophe Combe, le nouveau ministre des Solidarités, originaire de la Marne, inaugurera la 76e Foire. (Crédit : DR).

Une édition qui sera inaugurée le vendredi 2 septembre par le nouveau – et récent puisque nommé en juillet - ministre des Solidarités, Jean-Christophe Combe. Un jeune ministre, 41 ans, qui présente la particularité d’être un enfant du cru puisqu’il est né à Sainte-Menehould et qu’il a fait sa scolarité à Châlons-en-Champagne avant de faire ses études supérieures à Paris. En 2007, il est même devenu directeur de cabinet du député et maire de Châlons-en-Champagne, Bruno Bourg-Broc, poste qu’il a occupé pendant deux années. C’est dire que celui qui était directeur général de la Croix-Rouge Française avant de devenir ministre, connaît parfaitement l’importance de la foire châlonnaise. Pendant le déroulement de la foire, plusieurs de ses collègues du gouvernement devraient faire le déplacement dans la Marne.

Un ancien président, François Hollande, reviendra à Châlons-en-Champagne le 5 septembre, lui qui avait inauguré la Foire en 2012. « Ce n’était pas encore le cas il y a une quinzaine d’années, mais désormais les politiques ont pris l’habitude de cocher les dates de la foire sur leur agenda », constate Bruno Forget. Et ce sera évidemment encore le cas pour cette édition 2022.

Laurent Locurcio