Informations régionales économiques et juridiques
130e année

Innov’SA continue d’avancer

Énergie. Après l’incendie de son usine, le fabricant de fauteuils médicaux s’implante à Troyes et lance la reconstruction à Bar-sur-Seine.

Innov'SA continue d'avancer
Bruce Andurand visite les locaux de l’ancienne usine Poron des Écrevolles avec François Baroin et Aymeric Magne. (Crédit : L. Locurcio)

L’été aurait pu être meurtrier pour Innov’SA, une PME auboise dont les locaux à Bar-sur-Seine avaient été ravagés par un grand incendie. Un coup dur pour cette entreprise qui fabrique des fauteuils médicaux destinés notamment aux personnes âgées en Ehpad ou à domicile. « Nous avons réussi malgré tout, grâce aussi à un élan de solidarité, à maintenir une production pour conserver nos clients », rappelle Bruce Andurand, PDG d’Innov’SA. Jusqu’ici, il a fallu jongler dans des locaux situés à Barberey, dans l’agglomération troyenne, organiser le travail en 2x8 et le transport quotidien des salariés depuis Bar-sur-Seine où il reste encore une partie d’activité.


>LIRE AUSSI : L’industrie française face à la décarbonation


« Mais c’était compliqué d’autant que nous avions aussi, avant l’incendie, des projets de développement », poursuit-il. Il fallait donc trouver une solution rapidement ! Elle est venue de François Baroin qui a pris le dossier en main avec Business Sud Champagne, l’agence de développement économique présidée par Aymeric Magne. Pour aller vite, il fallait trouver des locaux industriels disponibles, en très bon état, vastes et immédiatement opérationnels. Un profil qui n’est pas si simple à trouver dans l’agglomération troyenne.

Implantation et reconstruction

Il y avait bien l’ancienne usine d’Absorba Poron, située aux Écrevolles, à Troyes. « J’ai noué le contact avec M. Zannier qui en est le propriétaire et nous avons entamé des négociations », souligne François Baroin. La ville de Troyes va se porter acquéreur de cet ensemble de 17 000 m² qui comporte en outre plus d’un hectare de foncier à vocation de développement économique. Innov’SA va y emménager, sur 5 000 m², dès la fin du mois pour y lancer sa production avec l’objectif, à terme, de porter sa production à 500 fauteuils quotidiens. L’entreprise va acheter ces locaux et en outre investir à Bar-sur-Seine dans la construction d’une nouvelle usine. « Nous espérons y être au premier semestre 2024 », précise Bruce Andurand. Au passage, l’ancien site Poron va permettre à Troyes Champagne Métropole et à BSC de proposer des solutions aux entreprises en recherche de lieux d’implantation, bien qu’une grande partie des locaux soient déjà occupés.

Pour sa part, Innov’SA va continuer d’avancer grâce à ses différents sites aubois où sont répartis 149 salariés. Une entreprise qui a seulement une vingtaine d’années d’existence et fait partie d’un groupe indépendant qui réalise un chiffre d’affaires de 40 millions d’euros avec 200 salariés depuis la reprise de Nausicaa Médical, voici un peu plus d’un an. « Nous sommes très largement leader sur notre marché grâce à nos capacités d’innovation qui nous permettent d’adapter chaque fauteuil à la morphologie et aux demandes des patients », conclut le chef d’entreprise. Même si le processus de fabrication est industriel, chaque fauteuil est unique et le configurateur permet plus de 500 combinaisons possibles. De quoi garder quelques longueurs d’avance face à la concurrence d’autant que les nouveaux espaces industriels, à Troyes et Bar-sur-Seine permettront de disposer d’une organisation industrielle encore plus performante.

Laurent Locurcio