Informations régionales économiques et juridiques
130e année

Fermeture du site AstraZeneca de Reims

Industrie. L’entreprise a présenté un projet de cession de ses activités opérationnelles de conditionnement et de distribution d’ici fin 2024 sur le site de Reims.

Fermeture du site AstraZeneca de Reims
(Crédit : Pixabay)

Dans un communiqué, l’entreprise AstraZeneca, spécialisée dans les produits pharmaceutiques et dont la renommée sur la scène médiatique a pris un tournant lors de la fabrication de son vaccin contre le Covid, a annoncé cesser ses activités sur son site rémois. « Au cours de ces dernières années, plusieurs produits de notre portefeuille ont été cédés, ce qui a impacté l’activité de certains sites de notre réseau, dont notre site de Reims avec un volume d’activité réduit. Nous avons travaillé sur plusieurs hypothèses pour identifier de potentiels développements futurs mais aucune de ces options ne s’est avérée possible. De plus, notre portefeuille de médicaments continue d’évoluer en mettant davantage l’accent sur des produits de soins spécialisés à faible volume qui nécessitent de nouvelles technologies et des compétences très spécifiques. Ainsi, nous devons nous préparer dès maintenant pour répondre au mieux à l’évolutions des besoins des patients actuels et futurs ».

+38% de chiffre d’affaires en 2021

« Après une analyse approfondie et minutieuse de nos capacités industrielles, nous avons pris une décision difficile qui nous amène à présenter un projet de cession de nos activités opérationnelles de conditionnement et de distribution d’ici fin 2024 sur le site de Reims », précise le groupe qui, en 2021, présentait une augmentation de son chiffre d’affaires de 38%. AstraZeneca recherche dorénavant « un repreneur adapté pour le site » afin « de préserver au maximum l’emploi et trouver de nouvelles opportunités pour ses collaborateurs dans le cas où cette recherche n’aboutirait pas positivement », prend-elle soin de préciser, devant la bronca suscité par cet arrêt.


>LIRE AUSSI : Une nouvelle clinique vétérinaire à Gueux (51)


En effet, les élus rémois ont réagi sitôt la nouvelle annoncée. « Nous prenons acte avec tristesse de la décision de la direction d’AstraZeneca de fermer son site de Reims en 2024, qui emploie actuellement près de 125 salariés », déclarent conjointement Arnaud Robinet, Maire de Reims et Catherine Vautrin, Présidente du Grand Reims. « Suite à des alertes des organisations syndicales depuis plusieurs mois, nous avions indiqué à la direction que nous souhaitions qu’elle apporte des garanties aux salariés dont la compétence n’est aucunement remise en cause. Aussi, nous prendrons contact dès demain avec la direction pour nous assurer que le plan social sera scrupuleusement mis en œuvre et que chaque salarié se verra proposer une perspective d’avenir ; nous missionnons dès à présent notre direction du développement économique pour étudier, en lien avec la direction du groupe, toutes les possibilités de reprise du site dès 2024 », annoncent-ils. Le groupe suédo-britannique précise de son côté continuer de développer sa nouvelle stratégie et son plan d’investissement de 500 millions de dollars en France en orientant ses efforts sur la « production de médicaments inhalés à Dunkerque, le développement de la recherche et l’innovation digitale ».

Nastasia Desanti