Informations régionales économiques et juridiques
130e année

Encore plus d’alternance en entreprise à l’IUT

Enseignement. Avec la réorganisation du cursus, les entreprises pourront recruter plus facilement grâce à l’alternance.

Encore plus d'alternance en entreprise à l'IUT
Martial Martin, directeur de l’IUT de Troyes.

En cinquante ans d’existence, les IUT( Instituts Universitaires de Technologie) n’auront pas connu une avancée aussi importante que celle déployée depuis la rentrée 2021. Progressivement, le cursus habituel en deux années menant au DUT (diplôme universitaire de technologie) est remplacé par un parcours en trois ans et un nouveau diplôme, le BUT (bachelor universitaire de technologie). Au fil du temps, de plus en plus de diplômés poursuivaient leurs études par une licence professionnelle dispensée par les mêmes IUT. Le nouveau diplôme, reconnu au grade de licence, devrait permettre aux étudiants de rentrer directement dans la vie active même s’il est toujours possible de poursuivre des études.

« Historiquement, nous avons un partenariat très fort avec le monde professionnel, et nos programmes sont élaborés en commun entre universitaires et le monde économique », rappelle Martial Martin, récemment réélu directeur de l’IUT de Troyes pour un nouveau mandat de cinq ans. L’établissement d’enseignement supérieur troyen compte également un nouveau président, François Gré, cadre chez Michelin Troyes, qui succède à Sylvain Convers après 20 ans de mandat. L’IUT de Troyes, qui fait partie de l’URCA, compte actuellement plus de 1 600 étudiants répartis en six départements (carrières juridiques, gestion des entreprises et des administrations, génie électrique et informatique industrielle, génie mécanique et productique, métiers du multimédia et de l’internet, techniques de commercialisation).

Deux ans d’alternance

Après la réorganisation des études, l’IUT de Troyes proposera 6 spécialités et 16 parcours, toujours dans ces domaines. « Pour les entreprises c’est aussi un changement important, l’objectif du BUT est de parvenir à plus de 50% d’insertion directe en entreprise à la fin du diplôme, grâce en particulier au renforcement de l’alternance dans notre offre de formation », précise Martial Martin. Les cours dispensés dans les IUT et les périodes d’alternance en entreprises sont une spécificité de ces établissements. Dans le cadre du BUT ce sont désormais 26 à 28 semaines de stage en entreprise que les futurs diplômés auront à effectuer. À noter également que l’alternance sera désormais possible dès la deuxième année de formation. En clair, une entreprise pourra accueillir un étudiant pendant deux ans, au lieu d’une seule année auparavant.


>LIRE AUSSI : L’URCA construit son avenir


« C’est un avantage parce qu’il y aura forcément une montée en compétence au sein de l’entreprise et un jeune qui très rapidement opérationnel s’il y a une embauche à la clé », précise le directeur de l’IUT de Troyes. Dans un contexte de difficultés généralisées pour les recrutements, l’alternance permet aussi de fidéliser son futur employé tout en le formant aux pratiques de l’entreprise. Cerise sur le gâteau, l’existence d’une aide exceptionnelle de 8 000 euros pour tout contrat d’alternance signé avant le 30 juin 2022. À noter qu’un « job dating alternance » aura lieu le 2 juin à l’IUT de Troyes pour les entreprises et les étudiants (inscription obligatoire sur https://jobdating.iut.troyes.fr avant le 30 mai).

Laurent Locurcio