Informations régionales économiques et juridiques
130e année

Clésence diversifie son offre d’habitat inclusif

Santé. À Crouy, près de Soissons (Aisne), la filiale du groupe Action Logement vient d’inaugurer une nouvelle résidence d’accueil à destination des adultes atteints d’un handicap psychique.

Clésence diversifie son offre d'habitat inclusif
La résidence d’accueil de Crouy se compose de quatre bâtiments de plain-pied comprenant six ou sept logements adaptés (Crédit : DR)

Adapter l’offre locative aux différents profils des résidents, et notamment à ceux en situation de handicap, tel est l’objectif des projets développés par Clésence AlterEgo, la division du bailleur social consacrée à l’inclusion. Dans l’agglomération soissonnaise, Clésence a développé un programme immobilier de 25 logements sécurisés répondant aux besoins ciblés des personnes atteintes d’un handicap psychique. « Gérée par l’association Espoir 02, la résidence met à disposition des espaces partagés permettant de rompre l’isolement des habitants. Elle est aussi composée d’un logement de fonction destiné aux professionnels de l’association », précise l’entreprise sociale pour l’habitat (ESH) dont le siège est à Saint-Quentin.


>LIRE AUSSI : À Château-Thierry, Clésence réhabilite tous azimuts


Service d’accompagnement médico-social pour adultes handicapés (Samsah), Espoir 02 œuvre sur le territoire axonais à l’accompagnement de ses usagers dans les actes de la vie quotidienne « tant au niveau social que médical » et leur permet « d’acquérir les compétences nécessaires pour vivre indépendamment avec un minimum de soutien ». La résidence de Crouy a été financée par la Caisse des dépôts à hauteur de deux millions d’euros et a bénéficié du soutien de l’État et de la communauté d’agglomération du Grand Soissons.

Des logements spécifiques à Laon et Saint-Quentin

« Nous portons une attention particulière à développer des programmes permettant une société plus inclusive et le bien-être des personnes en situation de handicap. Le logement inclusif est une réelle alternative à l’hébergement en institution », explique Véronique Binet, directrice de Clésence AlterEgo et déléguée territoriale de l’Aisne. Cette évolution sociétale se traduit principalement dans la constitution de solutions plus adaptées aux personnes âgées ou à mobilité réduite (PMR).

L’an dernier, le bailleur social a, néanmoins, réalisé l’extension de la résidence Suzanne-Houin à Saint-Quentin. Ce centre d’hébergement pour adultes handicapés, géré par l’Association des parents d’enfants inadaptés (APEI), a vu l’aménagement de 16 studios et de trois salles d’activité. À Laon, Clésence procède actuellement à la réhabilitation et à l’agrandissement du foyer « Les Myosotis ». Cet établissement médico-social géré par l’Association des paralysés de France (APF), en partenariat avec le conseil départemental, va intégrer notamment deux studios d’hébergement « de transition vers l’habitat autonome ».

Stéphane Bourdier