Informations régionales économiques et juridiques
130e année

4ème Grand Pitch de la CCI et toujours 3 minutes chrono !

Start-up. Convaincre des professionnels de l’écosystème entrepreneurial et des investisseurs de la pertinence d’un projet d’entreprise innovante, en 3 minutes, n’est pas chose aisée. Les 9 candidats de ce 4e Grand Pitch organisé par la CCI Marne en Champagne s’y sont cependant essayé avec talent.

4ème Grand Pitch de la CCI et toujours 3 minutes chrono !
Les participants du 4e Grand Pitch (Crédit : J. Rivière)

Sylvain Mary, président de la commission création-transmission de la CCI Marne en Champagne et organisateur du Grand Pitch, commence à être parfaitement rôdé. Il est à la fois le ‘‘Monsieur Loyal’’ et le ‘‘Maître du temps’’ de cet exercice qui consiste, pour de jeunes (ou moins jeunes) créateurs d’entreprises innovantes, à présenter leur projet devant les principaux acteurs de l’écosystème entrepreneurial et économique, en 3 minutes. Et 3 minutes, c’est parfois bien court… Vient ensuite un « passage sur le grill » de la part d’un jury « d’examinateurs » qui pousse les candidats dans leurs retranchements - mais toujours avec bienveillance - pendant 8 minutes.

« Il n’y a rien à gagner à l’issue de la séance, explique Sylvain Mary. Mais le Grand Pitch offre de la visibilité aux participants et leur permet de prendre contact avec les structures et les investisseurs qui pourront éventuellement les accompagner pour développer leur projet. » Autant dire que ce n’est pas… rien ! De fait, à l’occasion de la 4e édition de ce Grand Pitch (et le 2e dans le cadre de la Foire de Châlons), il y avait du « beau monde » dans la salle : la CCI, bien sûr, Innovact, Chambre de Métiers, Créativ’Labz, Initiative Châlons/Reims/Epernay/Sud marnais, Neoma incubateur, œnotourisme Lab, Réseau Entreprendre, Village By CA, Région Grand Est, Bpifrance, Business Angels Marne Ardennes… En outre, la séance était relayée en direct (visible également en replay) sur la French Tech East, pour partager encore davantage les projets présentés, au nombre de neuf cette fois.

Des projets en tous genres

4ème Grand Pitch de la CCI et toujours 3 minutes chrono !
De gauche à droite : Régis Huart, Sébastien Gressant, Gérard Hautavoine (Business Angels Marne Ardennes et membres du jury), Sylvain Mary (CCI marne en Champagne) et Maxime Valette (président Business Angels Marne Ardennes) (Crédit : J. Rivière)

Première à entrer en lice, Véra Chamarande (soutenue par Innovact) présentait VERA (comme Valorisation – Environnement – Recherche – Application), solution qui vise à exploiter et à valoriser les principes actifs du marc de café (extraction de molécules à haute valeur ajoutée, transformation du résidu en biomatériaux, commercialisation d’un nouveau complément alimentaire). Objectif, construire le premier site de production en 2026 sur le site de Pomacle. Besoin de financement : 250 000 € pour effet de levier.

Jean-Baptiste Brasselet (soutenu par Créativ’Labz) a remarqué qu’il n’existe aucune solution globale pour trouver et réserver tous les types de sorties dans une ville. Son application AfterWork propose une centrale de réservation qui universalise tous les systèmes de réservation existants. A terme, il entend faire d’AfterWork LA référence de la réservation de sortie en ligne en France, en Europe, et plus si affinités et marchés. Besoin de financement : 700 000 €.

Avec Tennis Académie, Muriel Legue, Nathalie Mohn et Marie Menacer, toutes trois tenniswomen de haut niveau et monitrices diplômées (soutenues par CMA), souhaitent créer une académie de tennis permettant d’accompagner les jeunes talents français vers le plus haut niveau du circuit professionnel. Pour l’infrastructure nécessaire au démarrage – soit la construction d’un court de tennis couvert – elles ont besoin de 400 000 €, hors foncier.

Technocity propose de développer un mobilier polyvalent sur la voie publique avec contrat de maintenance et de service pour bornes de stationnement et/ou de recharge électrique. Jean-Claude Bridoux (soutenu par Initiative Châlons) a déjà installé ce type de bornes à Châlons-en-Champagne et vise en la matière le marché des collectivités. Il estime entre 600 K€ et 1 M€ ses besoins d’investissement.

Plateforme d’échange de travaux entre agriculteurs, Agri Echange, idée de l’agriculteur, maire et conseiller départemental haut-marnais Jean-Michel Rablet (avec le soutien des BAMA), est fondé sur la réciprocité de prestation et non le paiement sonnant et trébuchant. Il s’agit d’une banque d’entraide en ligne, conforme à l’article L325-1 du Code rural. Objectif à 3 ans : 1 000 agriculteurs abonnés. Une levée de fonds de 180 000 € est en cours.


>LIRE AUSSI : Des projets variés et originaux présentés lors du Grand Pitch !


Œnologue de formation, Yannick Desmarest compte rendre accessible la neutralité carbone à l’ensemble des acteurs du monde agricole et agroalimentaire. Carbono fournit aux entreprises une application intelligente et automatisée permettant d’atteindre cette neutralité carbone en une seule démarche, avec un tarif unique de 900 €, quelle que soit la taille de l’entreprise. Besoin de financement : 2 M€ pour développer la force commerciale.

Fortes d’un bel enthousiasme, Andréa Meilland et Julie Guilgaut (soutenues par Neoma), ont imaginé HelloBud Travel, une application mobile destinée à créer des groupes privés pour organiser des voyages (ou des vacances) entre amis. Si leur projet n’est pas totalement finalisé, elles cherchent surtout un associé développeur pour les accompagner.

Avec Xenia, solution originale d’affective computing, qui s’adresse en première intention aux vignerons, Ariane Flahaut (soutenue par œnotourisme Lab), se projette, sur le plan marketing et communication, dans le domaine des émotions ressenties lors d’une dégustation. Une voie d’autant plus innovante qu’elle n’a pas encore été explorée.

Enfin, pour clore ce 4e Grand Pitch, François-Xavier Hyon (soutenu par la CCI) a présenté un projet industriel dénommé Safran de Polignac et positionné sur le marché du luxe. Il développe la mécanisation de la récolte du safran (première mondiale), une gamme safranée destinée à la parapharmacie, l’agroalimentaire et la cosmétique, ainsi qu’une gamme de 25 produits culinaires safranés à destination des particuliers. Besoin de financement : 700 000 €.

Jacques Rivière