Informations régionales économiques et juridiques
130e année

Les Ardennes s’affairent à la création de la nouvelle CCI

Commerce. Président de la CCI des Ardennes pour encore un an, Aubin Jeanteur a profité de la récente assemblée générale consulaire pour présenter aux acteurs locaux le projet de rapprochement avec son homologue de la Marne.

Les Ardennes s'affairent à la création de la nouvelle CCI
Alexandre Bariteaud, Philippe Wittwer et Arnaud Collignon, qui entourent Aubin Jeanteur, viennent renforcer la CCI des Ardennes. (Crédit : P. Rémy)

Ce process annoncé début septembre à huis clos aux membres titulaires et associés de la chambre locale et révélé lors de la récente Foire de Châlons-en-Champagne peut, selon Aubin Jeanteur, être ainsi résumé : « Plus de CCI, mieux de CCI ». « Il ne faut plus se contenter de regarder du nord au sud des Ardennes. L’ambition de ce projet est de travailler sur un périmètre plus élargi afin de disposer d’une force de frappe plus importante, mieux répondre à la réalité des 3 000 entreprises implantées de part et d’autres de la frontière administrative et prétendre aussi à plus de retombées économiques positives. Tout en renforçant la présence de notre CCI en assurant son développement. Il va falloir s’habituer à travailler dans cette logique-là. C’est un bon alignement de planètes et malgré les clichés et les craintes, ça a tout de suite « matché » entre les hommes. D’autant qu’il existe déjà des flux économiques et de population importants entre les deux secteurs géographiques. Il y a maintenant un beau projet à porter. »

Un long travail de fond

Au-delà de l’intention affichée par les deux établissements, un gros travail est maintenant à fournir avant de conclure cette démarche. C’est la commission mixte de rapprochement, composée de cinq élus de chaque entité, qui pilotera, supervisera et donnera le rythme à ce dossier en affinant tous les sujets et en examinant tous les aspects opérationnels (gouvernance, patrimoines respectifs) et son financement. Avant de présenter le canevas final, il faudra plancher jusqu’à la fin de l’année et mêler les entreprises à ce travail afin de connaître leurs attentes.


>LIRE AUSSI : Les CCI de la Marne et des Ardennes vont se regrouper


Directeur général de la CCI de la Marne et depuis peu de la CCI ardennaise par intérim, Philippe Wittwer a apporté des précisions sur la méthodologie globale de construction. Il a décliné les différentes étapes stratégiques (diagnostic intra-territorial, valeurs et règles partagées, dégagement des axes prioritaires…) et institutionnelles (délibération des deux AG sur la volonté de fusionner, arrêté préfectoral autorisant la création de la nouvelle CCI, calendrier des élections, accord de la Chambre régionale) qui précèderont l’installation, en octobre 2023, d’une chambre unique pour laquelle il faudra trouver un nom de baptême et prévoir une nouvelle configuration. « Voilà l’énorme travail dans lequel nous allons nous engager pendant près d’un an. »

Trois renforts

Premières conséquences concrètes de cette future fusion : l’officialisation des arrivées au sein de la structure ardennaise de trois renforts susceptibles de lui donner plus de compétences afin d’avoir un niveau de services renforcé auprès des entreprises. D’abord, Philippe Wittwer qui prend donc la suite de Jean-Luc Larcher. Il sera chargé des engagements de dépenses (commandes, ordonnancement du paiement des factures, etc.). Originaire du Lot-et-Garonne et ex-élève de Sup de Co Reims, Alexandre Bariteaud sera directeur d’appui aux entreprises et au territoire. Après avoir travaillé auprès du maire de Reims, Arnaud Robinet et de Catherine Vautrin en qualité de chef de cabinet et conseiller économique au tourisme, aux affaires internationales et au commerce, il a ensuite œuvré comme manager de l’Office de tourisme du Grand Reims.

Pour sa part, Arnaud Collignon, natif des Ardennes, succède à Sandrine Perrotin. Comptant 29 ans d’expérience dans le secteur de l’accompagnement des TPE-PME de l’artisanat et du commerce, il a aussi occupé des fonctions de conseiller et responsable de développement économique, été référent technique dans le Grand Est pour la Chambre des métiers. Ce qui lui a permis de côtoyer des partenaires, des collectivités locales et des chambres consulaires.

Pascal Remy