Informations régionales économiques et juridiques
130e année

Enedis au cœur de la Transition Écologique en région

Énergie. Pour accompagner la transition énergétique à l’horizon 2050, Enedis développe et adapte, au niveau national, un réseau public de distribution long de 1,4 million de kilomètres - 35 fois le tour de la Terre - et gère plus de 34 millions de compteurs communicants, en faisant un réseau de plus en plus digital.

Enedis au cœur de la Transition Écologique en région
Sur le terrain, les salariés d’Enedis anticipent les bouleversements que connaît le monde afin de rendre possible les nouveaux usages et accompagner la transition énergétique. (© DR)

Avec 64% de la production électrique renouvelable du Grand Est, l’ex-Champagne-Ardenne est considérée comme un véritable territoire d’énergies renouvelables, devenu incontournable pour la réussite de la Transition Écologique. Le territoire comptabilise, en effet, plus de 10 000 producteurs (photovoltaïque, éolien, cogénération, hydraulique...) et représente une grande partie des parcs éoliens du Grand Est avec 72% de la puissance électrique d’origine éolienne (2,7 GW des 3,8GW du Grand Est). à lui seul, le département des Ardennes a une puissance raccordée de 30 MW grâce à 1 756 installations pour le photovoltaïque, 63 pour l’éolien, 23 pour l’hydraulique, 32 pour la bioénergie et 3 pour la cogénération.

849 salariés champardennais

à la grande satisfaction d’Aurore Brévier, chargée de la communication à la direction régionale d’Enedis, qui entame une tournée en terre champardennaise pour présenter le dispositif, baptisé « nouvelle France électrique » : « Initialement conçus pour acheminer l’énergie électrique depuis les sites de production centralisés, essentiellement nucléaires, vers les utilisateurs, les réseaux sont à présent de véritables accélérateurs de la transition énergétique. Aujourd’hui, 95 % des nouvelles énergies renouvelables sont ainsi raccordées dans les territoires au réseau de distribution d’électricité ». Chacun peut ainsi devenir acteur de la nouvelle France électrique et d’un mix énergétique où l’électricité devrait passer de 25 à 55% à horizon 2050 par le biais des agriculteurs (méthanisation, projet photovoltaïque), des collectivités locales, des entreprises (parc immobilier/véhicules) et des particuliers/clients (consommateur et producteur).

« Aujourd’hui, Enedis intègre les énergies renouvelables à son réseau de distribution pour alimenter la France avec une électricité faible en émission de CO2 »

Enedis entend donc s’appuyer vers un nouveau modèle économique et social transformant les modes de consommation, de production et de travail. « L’objectif étant de répondre aux problématiques environnementales, du changement climatique et de l’épuisement des ressources naturelles. Aujourd’hui, Enedis intègre les énergies renouvelables à son réseau de distribution pour alimenter la France avec une électricité faible en émission de CO2 », poursuit Aurore Brévier.

22 futures recrues

Actuellement, la direction régionale Champagne Ardenne d’Enedis emploie 849 salariés et 54 alternants répartis sur 21 sites pour gérer 33 900 km de réseau moyenne et basse tension sur lesquels elle a investi 73,3 millions d’euros en 2021. En Champagne-Ardenne, Enedis a expérimenté le pilotage et l’optimisation du stockage d’énergies renouvelables dans les batteries des véhicules électriques (projet SMAC).


>LIRE AUSSI : Enedis, partenaire des maires pour la transition écologique


Enfin, des réalisations importantes pour intégrer les énergies renouvelables sur les réseaux ont déjà été exécutés avec les mises en service du premier Poste Source Express de France à Montpinson, sur la commune de Seuil dans les Ardennes et le plus grand complexe de Postes Sources de France à Faux-Fresnay dans la Marne. Courant 2022, 22 embauches en CDI seront réalisées et 35 alternants recrutés dans les services d’interventions réseaux, postes-source, clientèle, prévention santé sécurité, ressources humaines, communication.

Pascal Remy