Informations régionales économiques et juridiques
130e année

Des ateliers de réseaux sociaux pour les « quiches »

Numérique. La CCI de Charleville-Mézières a permis à ceux qui sont éloignés du numérique et de la communication sur internet de se familiariser avec cette pratique.

Des ateliers de réseaux sociaux pour les « quiches »
Quatre des cinq intervenants : Gaëlle Vaucher, Camille Boutevillain, Laura Vergne et Kevin Boisard. (Crédit : P. Rémy)

« Afin de répondre aux besoins de certains de nos ressortissants qui nous avaient confiés être des « quiches » sur les réseaux sociaux, on a eu l’idée de monter cet atelier afin de les aider à apprendre à communiquer. C’était opportun pour eux de savoir utiliser ce moyen gratuit afin de vendre des produits ou des services ou de communiquer avec leurs clients de manière à leur donner une meilleure visibilité », explique Stéphanie Poix-Delforge, présidente de la commission communication à la CCI, et à l’initiative de cette démarche originale récemment mise en place dans les locaux consulaires.

Une soixantaine de personnes — c’est dire si les réseaux sociaux sont devenus incontournables à leurs yeux pour faire connaître et développer leur société — s’étaient inscrites à cette opération qui s’est concrétisée par de nombreuses interactions à travers des ateliers concrets. Trois groupes de travail constitués de dirigeants de TPE et PME, d’artisans et de commerçants ont été créés pour l’occasion sous les vocables « La Flammenquiche », « Le quiche suis-je » et « le Don quichotte ».


>LIRE AUSSI : Trophées du numérique : 21 nominés aubois


Pour être efficace, l’organisme consulaire avait fait appel à cinq intervenants : Kevin Boisard, dirigeant de Graphik Impact, a d’abord évoqué les fondamentaux des réseaux sociaux en faisant comprendre les enjeux et les intérêts des bons réseaux sociaux. Son agence web et de communication intervient sur la création graphique, la mise en page et possède également une branche d’activité community et traffic management. La rédactrice web professionnelle, Camille Boutevillain, 31 ans, qui rédige des articles et du contenu pour des sites internet et des réseaux sociaux (blogs ou description de fiches produits), a appris comment rédiger un texte et utiliser les bons mots clés, comment s’y prendre pour optimiser un message commercial afin de se positionner sur les moteurs de recherche et être sur les premières pages de Google et aussi maîtriser l’art des # et à quoi sert le @.

Cinq intervenants

« À l’heure où il faut en savoir un minimum pour être présent sur internet et visible pour sa clientèle, ce type d’action est une bonne chose. Aujourd’hui, on constate que pas mal d’entrepreneurs ne savent pas être présents sur les réseaux sociaux, il y a donc vraiment de quoi faire pour les aider à se digitaliser », constate Camille Boutevillain, qui a d’ailleurs noué des contacts après son intervention. Des ateliers concrets et conviviaux. Deux acteurs économiques ardennais, qui sont parvenus à développer une bonne communauté, ont aussi témoigné de leurs rapports aux réseaux sociaux. Comme la photographe et vidéaste professionnelle de Sedan, Laura Vergne, qui après neuf ans d’expérience en montage et tournage de vidéos sur Youtube et Instagram met en avant des produits et services et se veut « créatrice de souvenirs ».

Dans son atelier, elle s’est exprimée sur la meilleure technique pour multiplier les « like » à travers une photo et savoir susciter les réflexions avant d’ouvrir une application sur son téléphone ou d’utiliser son appareil photo. Autre intervenant, Eric Bellaiche, concepteur et propriétaire du restaurant bistronomique « La Terrasse » à Givet qui présente la particularité d’être saisonnier et flottant sur la Meuse. Celui qui encadre une dizaine de chefs de cuisine en alternance a su attirer en l’espace de trois ans et grâce à une campagne de communication réussie, l’intérêt de plus de 6 000 abonnés sur son établissement. Il a donc « donné quelques éléments pour faire en sorte que tout un chacun puisse capter une clientèle fidèle ».

Eric Bellaiche envisage d’étendre son action sur TikTok qui répond à son cœur de cible : les 30 à 50 ans. Enfin, Gaëlle Vaucher, responsable de l’agence de communication Comsea, a dévoilé lors de la session Facebook Academy les astuces et les conseils pour acquérir les bonnes pratiques numériques. « Je suis ravie d’être de cette première qui se veut concrète et pragmatique », s’est-elle félicité. Au terme de cette matinée, la CCI est allée au bout de son idée en conviant les personnes présentes à un bar à quiches 100% ardennaises.

Pascal Remy