Informations régionales économiques et juridiques
130e année

Le vignoble barsuraubois a sa « Champagne Party »

Vignoble. Pour sa troisième édition, 14 maisons ont fait découvrir caves et vignobles aux amateurs français et étrangers.

Champagne Party - Aube -
Christophe Lagrange, directeur général du Champagne Philippe Fourrier lors de la « Champagne Party » à Baroville. (Crédit : Laurent Locurcio).

Dans le vignoble aubois et plus particulièrement dans le secteur de Bar-sur-Aube,la « Champagne Party » prend de plus en plus d’ampleur. Pour sa troisième édition seulement, elle a vu affluer des amateurs de champagne de toute la région mais aussi des pays limitrophes comme la Belgique, l’Allemagne et les Pays-Bas. La partie n’était pas gagnée d’avance avec une première édition née en 2020 alors que la pandémie battait son plein. « Il fallait justement créer des évènements afin de faire revenir les consommateurs dans nos caves et nos vignobles », rappelle Christophe Lagrange, directeur général du Champagne Philippe Fourrier et initiateur de cette opération relayée aujourd’hui par l’association « Du côté de Bar-sur-Aube, Caves et Vignobles de Champagne ».


> LIRE AUSSI : Les coopératives champenoises unies face aux défis de la filière


Une association de vignerons qui regroupe 37 maisons de champagne du territoire barsuraubois. « La Champagne Party s’adresse plus particulièrement aux amateurs de champagne, de vin et d’œnotourisme désireux de passer du temps à la découverte des caves et de vignobles », poursuit-il. Pour permettre aux visiteurs d’avoir tout leur temps, la Champagne Party s’est inspirée du concept anglais, en recevant le public autour de tables, dans les jardins et en associant gastronomie et œnotourisme. Cela a été le cas pour l’édition des 28 et 29 mai d’autant que la météo était de la partie. Pour cette 3e édition, 14 maisons de champagne avaient ouvert leur domaine en proposant des séances de dégustation, des visites commentées de caves et de vignes ou encore des animations culinaires.

DES CHAMPAGNES A DÉCOUVRIR

L’occasion pour les visiteurs de découvrir des maisons de champagne de caractère qui méritent d’être davantage connues. C’est par exemple le cas de la maison Philippe Fourrier. « Nous avons 23 hectares de vignes en propriété, majoritairement en pinot noir mais nous possédons aussi 1,5 hectare en pinot blanc, 2 hectares en pinot meunier et 8 en Chardonnay », détaille son directeur général. Cette maison familiale située à Baroville et dirigée par la cinquième génération, produit 450 000 bouteilles par an, dont 75 % destinées à l’export, notamment en Grande-Bretagne, au Japon et aux États-Unis. Autre belle découverte pour les visiteurs à l’occasion de cette « Champagne Party », la maison Drappier à Urville.

Là aussi une maison familiale dont il est possible de visiter les caves cisterciennes datant du XIIe siècle. Le champagne Drappier, lui aussi s’exporte aux quatre coins du monde pour la grande majorité de sa production. L’un des objectifs de la « Champagne Party » est justement de faire connaître davantage de belles maisons de la partie méridionale de l’appellation champagne. Une prochaine édition est déjà prévue mais les dates ne sont pas encore fixées. Une belle occasion de faire connaître davantage le vignoble aubois, complémentaire de la « Route du champagne en fête » qui aura lieu cette année les 30 et 31 juillet, organisée par l’association Cap’C.

Laurent Locurcio