Informations régionales économiques et juridiques
130e année

Le champagne de l’Aisne à l’honneur au grand concert du 14 juillet à Paris

Champagne. Lors du traditionnel concert du 14 juillet, les invités se sont vus offrir un, verre de champagne de l’Aisne. C’est le champagne Pierre Laurent, fleuron de la Vallée de la Marne, qui avait été sélectionné par les organisateurs. Le vigneron était présent et a pu non seulement s’en montrer fier mais aussi nouer de précieux contacts.

Le grand concert symphonique, qui fait partie des célébrations de la Fête nationale, avait pour cadre le Champ de Mars et précédait le rituel feu d’artifice, tiré depuis la Tour Eiffel. Il a réuni l’Orchestre National de France, le Chœur et la Maîtrise de Radio-France, ainsi que de prestigieux solistes internationaux. Il a, comme toujours, donné lieu à une double retransmission, télévisée sur France 2 et radiodiffusée sur France-Inter. C’est aussi, sous l’œil de Stéphane Bern et des caméras, un évènement mondain avec une kyrielle d’invités plus ou moins célèbres. A ceux-ci, on a donc servi des verres de champagne Pierre Laurent. Ce jeune vigneron représente la 5ème génération de la famille, installée à Soulchery dans la Vallée de la Marne.


>LIRE AUSSI : Champagne : un rendement inédit depuis 15 ans


Il s’est montré très heureux d’être là, de pouvoir faire déguster et apprécier son champagne et d’y représenter le vignoble de l’Aisne. A nos confrères du « Pays Briard », il a dit son enchantement d’avoir été « installé juste à côté de la régie de France Télévision et d’avoir pu aborder des personnalités du spectacle du sport ou de la politique. Mais il a aussi joint l’utile à l’agréable, en rencontrant des organisateurs d’évènements, comme celui qui a en charge la prochaine coupe du monde de rugby, qui aura lieu à l’automne 2023 en France.

Les champagnes du sud de l’Aisne

Le vignoble de l’Aisne, concentré dans la Vallée de la Marne, vit un peu dans l’ombre de ses célèbres voisins du département de la Marne, voire de l’Aube. Les grandes maisons de Reims ou d’Epernay savent depuis longtemps attirer la lumière sur leurs propres cuvées. L’Aisne fournit toutefois environ 10 % des 300 millions de bouteilles de champagne produites bon an mal an. Les 36 villages de l’appellation, entre Crouttes-sur-Marne et Trélou-sur-Marne, abritent plus de 800 vignerons, qui cultivent plus de 3 300 hectares de vignes. Et la route touristique du champagne dans l’Aisne offre, sur 120 km, visites, découvertes et dégustations truffées de délicieuses surprises.

Florent Leclercq