Informations régionales économiques et juridiques
130e année

Champagne : le terroir à l’honneur

Champagne. Pour montrer que le champagne est un vin qui accompagne tout un repas, une manifestation originale, réunissant des chefs cuisiniers français et des vignerons champenois, s’est tenue début juillet à Bouzy.

Champagne : le terroir à l'honneur
Cet événement convivial était aussi l’occasion pour les chefs présents de sortir de leur restaurant et de cuisiner dans un cadre verdoyant (Crédit : J. Rivière)

Associer les mets confectionnés par 10 chefs aux champagnes produits par 10 vignerons, pour un déjeuner original au cœur du vignoble, était assurément une idée de bon goût. Début juillet, 250 convives (certains venus de Belgique et des Pays-Bas) qui s’étaient dûment inscrits pour la circonstance, se sont retrouvés à la coopérative de Bouzy pour cette expérience co-organisée par le Syndicat Général des Vignerons via la bannière Champagne de Vignerons, l’association des Jeunes Restaurateurs Européens, et l’association 286M.


>LIRE AUSSI : Champagne : un rendement inédit depuis 15 ans


Expérience de bon goût, donc, surtout à l’heure de la nouvelle campagne de communication du SGV qui met justement en avant les champagnes de vignerons à travers celles et ceux qui les font ! L’occasion était donc belle de montrer (si ce n’est de démontrer) non seulement la diversité des champagnes, mais encore et surtout leur aptitude à dépasser le stade de l’apéritif pour accompagner tout un repas en fonction des plats réalisés. Les accords mets/champagnes avaient été concoctés par Franck Wolfert, conseiller en œnologie et auteur d’une méthode originale de dégustation et d’association vin/met.

Accord sur tous les plans

C’était aussi une première en Champagne pour l’association des Jeunes Restaurateurs Européens et sa branche française présidée par Benjamin Delpierre, chef étoilé (1 étoile Michelin) du restaurant La Liégeoise à Wimereux (62). « Nous organisons 5 ou 6 manifestations chaque année, sur des thèmes particuliers dans les vignobles hexagonaux, et c’est pour les chefs qui y participent, un vrai moment de convivialité, l’occasion de sortir de leur restaurant, d’échanger entre eux, avec les vignerons, le public, de se ressourcer en quelque sorte… »

Même son de cloche côté vigneron, Maxime Harlin (champagne Harlin Père et Fils à Mareuil-le-Port) trouvant le concept « très sympathique, et permettant aux vignerons de faire découvrir la diversité de leurs productions aux chefs présents et aux participants. » Pour Arnaud Moreau et André-Florian Clarenne, respectivement vice-président et président de l’association 286M, il était « intéressant de mettre en relation des chefs qui représentent le fleuron de la gastronomie française avec des vignerons au savoir-faire reconnu », tant il est vrai que les cuisiniers aiment faire découvrir à leurs clients des cuvées spéciales de vignerons qui ont des histoires à raconter. L’accord n’était donc pas seulement autour de l’assiette et du verre pour cette première incontestablement réussie. Et à renouveler.

Jacques Rivière