Informations régionales économiques et juridiques
130e année

Champagne : le bilan des expéditions du 1er trimestre confirme la vivacité du marché 2021

Champagne. D’une année sur l’autre, les expéditions de Champagne ont progressé de 20,5% au premier trimestre 2022. Cette progression est quasiment deux fois plus forte à l’exportation que sur le marché français. Les coopératives sont en forte progression vers l’Union Européenne et les pays tiers.

Dans cet ensemble, le marché français gagne 11% (+ 2 millions de bouteilles)
Dans cet ensemble, le marché français gagne 11% (+ 2 millions de bouteilles) (Crédit : Fotolia)

Au premier trimestre 2022, les expéditions de Champagne dans le monde entier dépassent les 57 millions de bouteilles, soit une progression, comparée au premier trimestre 2021, de 20,5% équivalente à près de 10 millions de bouteilles supplémentaires. De plus, ce premier trimestre 2022 s’avère supérieur de 12% à celui de 2019. En glissement annuel, les 330 millions de bouteilles d’avril 2021 à mars 2022, correspondent à une avancée de 34,5% d’une année sur l’autre (+ 84,6 millions de bouteilles) et se positionnent à 8,7 millions de bouteilles du record de 2007 (338,8 millions de bouteilles).

Un marché qui retrouve sa vivacité

Dans cet ensemble, le marché français gagne 11% (+ 2 millions de bouteilles), l’Union Européenne 28,5% (+ 2,5 millions de bouteilles) et les pays tiers, incluant désormais le Royaume-Uni, 26% (+ 5 millions de bouteilles). Par opérateur, les maisons de Champagne progressent de 18,7%, les vignerons de 19,7% et les coopératives de 39,8%, ces dernières avec une forte progression (46,4% au mois de mars).


>LIRE AUSSI : Les belles bouteilles pèsent plus du tiers des exportations


Sur le marché français, les vignerons (+15%) et les coopératives (+18%) font relativement mieux que les maisons de Champagne (+8%). Ce bilan trimestriel révèle un « carton » des coopératives (+75%) vers l’Union Européenne, et des progressions respectives de 26 et 30%, pour les maisons et les vignerons. Sur ce marché de l’UE, le négoce couvre près de 82% des expéditions totales. En direction des pays tiers, la progression des coopératives (+72%) est quasi comparable à celle réalisée dans l’UE et supérieure à celle des maisons (+23%) et à celle des vignerons (+ 31%). Les maisons assurent 88% des expéditions vers les pays tiers.

Gérard Delenclos