Informations régionales économiques et juridiques
129e année

Les travailleurs indépendants attendent une réforme de fond pour sécuriser et développer leurs entreprises

Emploi. Depuis une loi « Madelin » de 1994, aucun gouvernement ne s’est penché sur le sort spécifique des travailleurs indépendants.

La confirmation hier par Jean Castex que le Président de la République présentera prochainement un plan pour les indépendants est donc une bonne nouvelle. L’U2P, qui représente la majorité des travailleurs indépendants du pays, travaille depuis le début de l’année avec le gouvernement pour améliorer la situation de ces 3,6 millions d’actifs : majoritairement artisans, commerçants de proximité, ou professionnels libéraux.

Plusieurs axes d’amélioration sont attendus

D’abord, une meilleure sécurisation des travailleurs indépendants, avec la protection de leur patrimoine personnel en cas de faillite de l’entreprise. En outre, une réduction de la fiscalité liée à la transmission de l’entreprise est attendue, en particulier dans le cadre d’une transmission à un membre de la famille. S’agissant de la protection sociale des indépendants, l’U2P a préconisé une augmentation de la pension minimale de retraite pour tous les assurés qui ont effectué une carrière complète, en la portant à 1000 euros nets. Il est tout à fait anormal en effet que ceux qui ont travaillé toute leur vie, perçoivent une pension parfois inférieure à ceux qui ont eu des interruptions de carrière.

Des mesures visant à développer l’accès à la formation continue des travailleurs indépendants sont également souhaitables, tant il est vrai que se former est souvent la condition nécessaire à la pérennité et au développement de leur activité professionnelle. L’U2P est satisfaite que ces sujets aient été pris à bras le corps par le gouvernement, et espère que la présentation très prochaine du plan pour les indépendants répondra à ses principales attentes.

Par l’U2P, Union des entreprises de proximité