Informations régionales économiques et juridiques
129e année

Françoise FERAT interpelle le Gouvernement sur la protection de l’appellation Champagne

Commerce. Françoise FERAT a interpellé le Ministre du Commerce extérieur le 3 novembre au Sénat lors des questions d’actualité au Gouvernement pour protéger l’appellation Champagne en Russie.

Au début de l’été, la Russie a pris une décision qui contrevient aux intérêts de notre pays en obligeant les producteurs de Champagne à apposer la mention « vin pétillant » sur leurs bouteilles et en n’autorisant la mention « champanskoïe » (champagne en russe) que sur les vins effervescents fabriqués en Russie. Récemment, la Russie a accordé un sursis de quelques semaines jusqu’au 31 décembre de cette année. C’est un bon début mais ce n’est pas suffisant !

L’appellation Champagne protégée dans 120 pays répond à des critères très précis d’élaboration et de production qualitatives dans une zone géographique répartie dans 5 départements (Marne, Aube, Aisne, Haute-Marne et Seine-et-Marne). Rappelons qu’en 2015, la communauté internationale a reconnu le caractère unique et exceptionnel de la Champagne en l’ajoutant à la liste de l’UNESCO. La Russie, fière de son Histoire, doit reconnaitre la singularité de notre Histoire champenoise. Les Appellations d’Origine Contrôlée et Protégée européennes apportent des garanties d’authenticité aux consommateurs européens…. ou russes.

La France respectera les appellations des tvorog ou de la smetana russes ! La Russie doit respecter ses engagements internationaux et doit reconnaitre que « n’est Champagne que de la Champagne » ! Franck RIESTER, Ministre du Commerce extérieur, a lui aussi, rappelé que le Champagne ne peut être que français et que nos partenaires commerciaux doivent respecter ce principe. Françoise FERAT, Sénateur de la Marne, a averti que cette mesure contre l’appellation Champagne pourrait concerner toutes les autres appellations françaises si nous n’y prêtons pas garde.

La Présidence française de l’Union européenne est propice pour inciter les pays européens à soutenir la position française ! Les années 2020 et 2021 nous auront apporté leur lot de pages blanches à remplir. Comme ailleurs, la France entame la rédaction de nouveaux chapitres. La Champagne y a toute sa place. Ensemble, choisissons d’avancer !

Par Françoise FÉRAT, Sénateur de la Marne, Secrétaire du Sénat, Membre de la commission des Affaires économiques