Informations régionales économiques et juridiques
130e année

Planète champagne

Benjamin Busson

Qui l’eût cru ? La filière Champagne s’apprête à connaître une année 2021 record avec une prévision à 315 millions de bouteilles expédiées et un chiffre d’affaires de 5,5 milliards d’euros. Deux chiffres inattendus qui offrent aux Champenois plusieurs sources de satisfaction malgré une année difficile sur le plan sanitaire dans les vignes. D’une part parce que le nombre de cols expédiés est une preuve que la demande mondiale est forte, et que la filière a su y répondre de manière ultra-réactive.

D’autre part parce que, de l’avis de nombreux experts champenois, les expéditions sont vendues pour être consommées, les stocks des distributeurs étant au plus bas aux quatre coins du monde. Preuve aussi que les consommateurs n’ont pas oublié le roi des vins pendant la crise, l’associant encore et toujours à des moments de convivialité et de partage dès la reprise.

Enfin, et c’est bien le plus bel enseignement de ce bilan encore provisoire (les chiffres définitifs de 2021 seront connus en janvier 2022), le chiffre d’affaires record (il dépasserait alors de 500 millions d’euros celui de 2019) bien plus significatif que le nombre de bouteilles, démontre que la crise n’a pas eu d’impact négatif sur la valorisation du champagne à travers le monde. Preuve que la stratégie de la filière, axée sur la défense de cette valorisation, porte ses fruits année après année, même dans les soubresauts qui touchent la planète toute entière.

Benjamin Busson