Informations régionales économiques et juridiques
130e année

Pas de petits profits

Nastasia Desanti

L’actualité de l’été, sans doute aussi celle de la rentrée, concerne le pouvoir d’achat des Français. C’est au cœur du mois de juillet, que le Projet de Loi lui étant dédié et entrainant de vifs débats, a été validé. Un projet qui doit aider les consommateurs à faire face à l’inflation et à la hausse des prix de l’énergie, de + 33,1% rien qu’au mois de juin. Car si le groupe TotalEnergies a enregistré d’énormes bénéfices au 2nd semestre, de l’ordre de 5,7 Mds de dollars, contre 2,2 Mds l’année dernière pour la même période, le « contre-coût » à la pompe pour le consommateur est quant à lui beaucoup moins réjouissant, en flirtant régulièrement avec les plus de 2€le litre.

Dans le même temps, le Parlement a rejeté à 4 voix près un amendement sur la taxation à 25% des superprofits des entreprises, dont TotalEnergies donc, qui aurait pu générer « 10 Mds d’euros de recettes » selon les porteurs de l’amendement. Une idée qui toutefois fait son chemin jusque dans les rangs même des Républicains qui comme leur chef de file à l’Assemblée Olivier Marleix, « ne verrait rien de choquant à demander une contribution exceptionnelle ». Et même si le groupe annonce une baisse de 20 cts d’euros par litre de carburant, cette goutte d’eau de vient pas compenser la hausse globale de l’inflation à date, de l’ordre de 6,1% sur une année pour les Français. La solution résiderait-elle dans l’utilisation des huiles de friture usagées comme carburant, possibilité venant d’être acceptée pour les intégrer dans un mélange à hauteur de 30% ? Vu les pénuries d’huile de tournesol pas sûr que l’astuce fonctionne…

Nastasia Desanti