Informations régionales économiques et juridiques
129e année

Au secours, tout va bien

Benjamin Busson

Ou presque ! C’est en tout cas ce qui ressort d’une note de conjoncture sur l’emploi et l’investissement réalisée par le METI (Mouvement des Entreprises de Taille Intermédiaire). Au 2e semestre, les chiffres sont éloquents : le solde net d’emploi dans les entreprises françaises est éloquent : + 13 416 dans les PME, +9 888 dans les ETI et +13 769 dans les grands groupes. Entre juin 2020 et juin 2021, le solde net d’emploi est de +20 560 dans l’ensemble des ETI.

Du côté des investissements, les résultats sont encore plus frappants puisque si les montants investis au 1er semestre 2021 sont en forte augmentation (+97%) par rapport à 2020, ils le sont aussi de +42% par rapport à 2019. “Depuis 2009, seules les années 2010 et 2017 avaient été meilleures”, relate l’étude. Une pierre dans le jardin de nombreux économistes et de la Banque de France qui estiment que la situation est plutôt satisfaisante dans de nombreux secteurs d’activité.

Dans le jardin de Bruno Le Maire aussi, le ministre de l’Economie, qui rappelle à la moindre occasion à quel point les aides de l’Etat ont permis de limiter la casse. Si l’on pense souvent aux mesures telles que le PGE, le chômage partiel, ou les remises d’impôts... il ne faut pas négliger la baisse des impôts de production (à hauteur de 10 milliards d’euros) dont l’annonce début 2021 a sans doute incité les acteurs de l’économie à investir. Preuve que davantage encore que tous les effets d’annonce, les preuves tangibles de confiance restent une valeur sûre de la relance.

Benjamin Busson