Informations régionales économiques et juridiques
129e année

Sunnyside, le rendez-vous musical de la rentrée

Festival. Le Sunnyside Festival #7 qui se déroulera du 11 au 17 octobre 2021 à Reims est le rendez-vous musical de la rentrée à Reims. Au programme : concerts, rencontres musicales, jeune public, projections et conférences, exposition et de la convivialité… Un véritable parcours qui mène les publics à la découverte du jazz et plus largement des musiques afro-américaines.

Makya McCraven jouera au Shed le lundi 11 octobre David Marques

Au coeur des musiques afro-américaines Michael Jackson, Billie Holiday, Marvin Gaye, Nina Simone, Aretha Franklin, Miles Davis, Snoop Doggy Dog… Nous avons tous un rapport intime, festif, affectif avec les musiques afroaméricaines. Cette longue histoire musicale a débuté avec le jazz et le blues et s’est poursuivi avec le rhythm’n’blues, la soul, le funk mais aussi la house ou le hip-hop. Toutes ces musiques sont d’une même famille et le jazz en est le grand frère. Un grand frère qui a essaimé en Europe qui s’est réappropriée à sa manière cet héritage musical.

La programmation du Sunnyside Festival a un axe fort : le jazz et les musiques improvisées. Mais les propositions artistiques font également des liens avec cette musique afro-américaine : une conférence sur le label Stax, une installation sur le jazz dans les samples de hip-hop, une projection sur l’histoire musicale de Memphis, une Sunny Soul Party avec Michelle David et Nick Waterhouse. Les rendez-vous proposés pour ce Sunnyside Festival #7 sont donc un véritable parcours qui mènera le public à la découverte de l’incroyable richesse de ces musiques.

Des musiciens d’exception

Un festival est l’occasion de vivre des moments d’exception. Le Sunnyside en propose chaque année en invitant des artistes prestigieux et de renommée internationale. Le Sunnyside accueillera pour la première fois à Reims Brad Mehldau qui est, sans conteste, l’un des jazzmen les plus influents de ces vingt dernières années. De Cole Porter aux Beatles en passant par Bach et Radiohead, la musique de Brad Meldhau n’a pas de frontières.

Le saxophoniste Kenny Garrett est presque à lui seul un concentré de la musique afroaméricaine : adoubé et héritier des plus grands (il a joué avec Miles Davis et au sein des Jazz Messengers d’Art Blakey), une proximité avec le sentimentalisme rhythm’n’blues de Grover Washington Jr., et une aisance dans le funk qui n’est pas sans rappeler Maceo Parker. Le batteur Makaya McCraven est un des chefs de file de la nouvelle scène jazz américaine. Frappeur fascinant à la rythmique riche et précise, le jeune batteur de Chicago nous propulse dans une oeuvre musicale actuelle, prescriptrice, ponctuée de belles sonorités hip hop.

France-Belgique

La scène jazz belge est d’une incroyable richesse. Depuis plusieurs années, le Sunnyside tisse des liens avec des festivals et des musiciens belges. Cette édition sera l’occasion de mettre en avant ses talents les plus passionnants et de les mettre en dialogue avec l’effervescente actualité française. Pendant deux jours (mercredi 13 et jeudi 14 octobre), les projets belges et français se croiseront sur la scène du Shed, des musiciens se rencontreront pour des duos inédits, des rencontres professionnelles permettront de construire l’avenir.

Brad Mehldau se produit à l’Opéra de Reims vendredi 15 octobre Michael Wilson

Le Sunnyikids

Le Sunnykids, une programmation qui s’adresse aux enfants, est un des éléments de base du festival : du jazz pour tous les publics ! Chaque année, les ateliers et concerts rencontrent un très grand succès : nous avons donc décidé d’ajouter un jour de propositions jeune public. Le Serpent des Mers est un spectacle proposé par la récitante et chanteuse Angela Flahault en compagnie du flûtiste Joce Menniel. Trois contes aux origines très diverses qui permettent de découvrir des univers culturels très différents : une promenade dans les imaginaires celtes, africains, chinois. Du côté des ateliers, Improvisation Maestro rend l’impossible possible : donner son premier concert au bout de 45 min ! Sonopoppée proposera une série d’installations musicales interactives.

L’évènement Brad Mehldau Solo

Vendredi 15 octobre 20h30 - Opéra de Reims

Le pianiste de jazz Brad Mehldau se produit depuis le début des années 1990 avec son trio et en tant que récitaliste. Sa personnalité musicale forme une dichotomie, entre, d’un côté, l’improvisateur qui sait garantir l’effet de surprise et l’émerveillement, et de l’autre, un artiste fasciné par la construction formelle de la musique. Avec un répertoire de rêve, où se pressent compositions originales et classiques du jazz ou de la pop (sous ses doigts, les mélodies de Radiohead ou des Beatles sont les germes d’improvisations sublimes).

Si Brad Mehldau a peu enregistré en solo (trois albums studio seulement : Elegiac Cycle en 1995, After Bach en 2018 et le récent Suite : April 2020, gravé pendant le confinement), de nombreuses captations live (notamment le magnifique coffret 10 Years Solo Live) témoignent de la magie de ses concerts au répertoire éclectique et parfaitement équilibré, comme des moments suspendus entre douceur et fièvre.

Makya McCraven

Lundi 11 octobre 21h - Le Shed

Le batteur Makaya McCraven est un des chefs de file de la nouvelle scène jazz américaine. Frappeur fascinant à la rythmique riche et précise, le jeune batteur de Chicago nous propulse dans une oeuvre musicale actuelle, prescriptrice, ponctuée de belles sonorités hip hop. Après la consécration avec « Universal Beings », le dernier projet de Makaya « We’re New Again », réinvention autour de l’album mythique « I’m New Again » de Gil Scott-Heron, est sorti sur le label XL Recordings en février 2020, et est désigné comme une réecriture inventive et cosmopolite, entre samples et échos au présent, et plaçant McCraven comme un prophète jazz de son temps. À découvrir de toute urgence !

Kenny Garrett Quintet

Mardi 12 octobre 20h30 - La Cartonnerie

Kenny Garrett est considéré comme l’un des meilleurs souffleurs contemporains comme le démontrent ses passages remarqués aux côtés de Freddie Hubbard puis au sein des Jazz Messengers d’Art Blakey. Mais difficile de parler de Kenny Garrett sans évoquer Miles Davis dont il a été le dernier saxophoniste. Miles le décrivait comme le saxophoniste l’ayant le plus impressionné depuis John Coltrane, tout simplement ! Par la suite, on l’entendra aux côtés de Ron Carter, de McCoy Tyner, de Marcus Miller, mais également avec Sting ou Peter Gabriel. Enragé et funk, aussi à l’aise dans le hard bop le plus complexe que dans un jazz lyrique, Kenny Garrett se nourrit autant du hip hop que des musiques du monde pour créer un jazz allant perpétuellement de l’avant, capable d’exubérance comme d’une grande spiritualité.

Rédaction PAMB