Informations régionales économiques et juridiques
130e année

La Reims Arena fin prête pour son premier événement le 26 février

Spectacle. La Reims Arena a dévoilé en avant-première son nouvel écrin, avant le premier événement, l’Hexagone MMA.

Il s’en est passé du temps, depuis « ce pari lancé le 24 décembre 2014, de réaménager la friche Sernam de 7 hectares et de faire jouer pour la Ville son droit de priorité », se remémore Arnaud Robinet, Maire de Reims. Et c’est tout en lignes horizontales et habillé de grandes baies vitrées, que le nouvel équipement rémois, l’Arena, vient d’être dévoilé, prêt à recevoir concerts et événements sportifs. D’une surface de 12 000 m2, il peut accueillir 9 000 spectateurs pour un concert, dispose de 5 500 places pour un match de basket, 4 500 pour des matches de hand, volley ou tennis et 3 500 pour la patinoire.

Originalité du projet car peu répandu en France, une toiture thermo-acoustique d’1,20 mètre a été installée. « C’est un signal fort pour l’attractivité de Reims qui dispose ainsi d’une offre riche et complète avec le centre des Congrès et le parc des Expositions. Cette nouvelle salle, alliant fonctionnalité et modernité, va apporter une nouvelle vitalité sociale et économique et participer aussi, à l’essor de cette destination », juge Christophe Cizeron, Directeur général de GL Events, exploitant commercial du site.

Symbole de relance de l’événementiel

« Localement, c’est un symbole de relance des activités de nos métiers de l’événementiel, fortement mis à mal depuis deux ans », poursuit-il. Pour le groupe Eiffage, maître d’ouvrage et concessionnaire « qui se positionne au plus près des territoires », la construction aura nécessité une complémentarité des métiers de la construction. « La raison d’être des concessions est de créer sur les territoires, des équipements et des services porteurs d’une amélioration durable de la qualité de vie des habitants », indique François Girardin, Président d’Eiffage Concession.

L’intérieur de cette salle événementielle rémoise qui a une capacité maximale de 9 000 spectateurs. Nastasia Desanti

La genèse de la réalisation de cette grande salle évènementielle remonte à la signature en octobre 2018 d’un partenariat public privé d’une durée de 25 ans entre la Ville de Reims et le groupe Eiffage avec pour objet de financer, concevoir, construire, exploiter et entretenir trois sites : le Parc des Expositions, le Centre des Congrès et Reims Arena. Le marché d’un montant de 75 M€, dont 3,7 M€ de fonds propres d’Eiffage, se décompose globalement en 50 M€ pour l’Arena, 20 M€ pour le Parc des expositions et 5 M€ pour le Centre des congrès.

« Une salle légère et aérienne »

Pour l’architecte mondialement connu Jean-Michel Wilmotte, l’objectif était de « construire un bâtiment avec un réel intérêt urbain puisque construit en lisière de centre-ville ». Si ce dernier est né à Soissons, il a cependant dévoilé être issu d’une famille rémoise et donc avoir pris extrêmement à cœur cette mission. « Nous avons voulu créer une salle légère, aérienne, qui ne ressemblerait pas à une boite où l’on pose des sièges », précise-t-il.

« Avec l’UCPA Sport Station, les futurs logements, le futur hôtel, le parking… C’est un tout nouveau quartier qui est en train de prendre vie, prolongement magnifique du centre historique. » Le bâtiment a été conçu pour s’adapter à toutes les situations, des grands spectacles et concerts aux événements sportifs. Arnaud Robinet, Maire, se félicite pour sa part « d’avoir une telle signature à Reims ». Avec 50 millions d’euros portés par la Ville, « c’est l’aventure de Reims Grand Centre » qui se réalise, insiste-t-il.

C’est le 26 février, avec comme événement sportif l’Hexagone MMA, que la Reims Arena sera officiellement ouverte.

Le programme complet des événements à retrouver ici.

Nastasia Desanti