Informations régionales économiques et juridiques
129e année

Festival mondial des marionnettes : que la fête commence !

Festival. Venu déjà quatre fois en tant que professionnel depuis 2013, Pierre-Yves Charlois sera cette année, une fois encore présent. Mais avec la casquette de directeur de la 21e édition du Festival Mondial des Marionnettes qui aura lieu du 17 au 26 septembre à Charleville-Mézières.

Arrivé en novembre 2020 à Charleville-Mézières, Pierre-Yves Charlois aura tout fait pour transformer la ville en immense castelet. Pascal Rémy

Pierre-Yves Charlois, le festival sera finalement au rendez- vous, dans quel contexte celui-ci se tient-il ?

« Certes, mais ce ne sera pas encore une édition normale. Dans le contexte sanitaire que l’on connaît, l’instauration d’un pass sanitaire sera imposée, tout comme le masque à partir de 11 ans, à l’entrée des 24 salles de spectacle et des trois espaces publics gérés par le festival. Cette situation a rendu la préparation et la mise en place de cette manifestation plus compliquée qu’à l’habitude. »

Cela vous a-t-il obligé à réduire un peu la voilure ?

« Dans cette période d’incertitudes, il a fallu s’adapter. J’ai été contraint d’être prudent en ne programmant que sept équipes artistiques hors espace Schengen. Il y aura donc cette fois 60 % de troupes françaises pour 40% de compagnies étrangères de 16 pays différents. Pour des nations comme l’Iran, l’Inde, et la Russie, nous sommes en train de mettre en place des quarantaines. Il a aussi fallu aller louer du matériel technique que d’habitude des théâtres partenaires nous prêtent. Ce n’était pas possible cette fois, car ces troupes reprennent leur saison plus tôt que d’habitude. Il a aussi fallu constamment jongler avec du travail en présentiel et en télétravail et s’assurer que les salariés et les bénévoles étaient en sécurité. »

Je souhaite que durant dix jours, il y ait de la joie, de l’effervescence et l’envie d’être ensemble

Avez-vous quelques chiffres sur le festival ?

« Nous allons tout de même accueillir 88 équipes artistiques avec différentes générations de marionnettistes qui proposeront 420 représentations de 104 spectacles différents. Soient 42 par jour, ce qui est énorme. Plus le off de rue, des expositions, des débats et des rencontres à destination des professionnels. »

Quels seront les moments forts de ce festival ?

« L’arrivée des artistes, la répétition générale des Anges au plafond qu’on offre à nos 500 bénévoles la veille de l’ouverture, la soirée consacrée aux partenaires publics et privés et une coopération inédite avec Face B. Sans oublier l’accueil de certains artistes étrangers qui se sont battus contre toutes les administrations pour obtenir leur visa et venir à Charleville-Mézières, parce que c’est important pour eux d’être là. Et aussi la découverte de trente compagnies qui seront pour la première fois ici. Nous fêterons également les 60 ans du festival et le 40e anniversaire de l’institut International. »

Que pourra voir le public sur la Place Ducale ?

« On a essayé d’avoir un continuum artistique de 9 heures du matin à 22 heures le soir, avec plusieurs installations qui se produiront en même temps. Et aussi un camion-théâtre qui aura trois représentations quotidiennes, une yourte ouverte à 21 h 30, deux scènes ouvertes constamment alimentées et les manèges de La Toupine et Titanos. Plus une grande roue qui se déploiera tous les jours à 19h30. »

Quels sentiments vous habitent avant l’ouverture ?

« On va partager de magnifiques moments. Ça va être top. Je souhaite que durant dix jours, il y ait de la joie, de l’effervescence et l’envie d’être ensemble. On espère attirer plus de 100 000 personnes. »

*Une trentaine de lieux seront ouverts au public. Cinq spectacles sont d’ores et déjà complets. 60 000 billets sont en vente.

Pascal Remy