Informations régionales économiques et juridiques
129e année

Saint-Quentin : Xavier Bertrand dévoile son programme sur la sécurité

Politique. En visite, ce matin, dans la capitale de Haute-Picardie dont il fut maire de 2010 à 2016, le président du conseil régional des Hauts-de-France, actuellement en campagne pour l’élection présidentielle de 2022, a égrené ses propositions en matière de sécurité.

Xavier Bertrand, en campagne à Saint-Quentin Ludovic Marin

Coup pour coup. Lundi, le Président de la République, Emmanuel Macron, détaillait les conclusions du « Beauvau de la sécurité » à Roubaix (Nord) devant un parterre d’officiels, dont Xavier Bertrand, président du conseil régional des Hauts-de-France. Les deux hommes ont furtivement échangé dans un climat que certains observateurs ont qualifié de « glacial ». Ce matin, en déplacement sur ses terres axonaises, le candidat déclaré à la course présidentielle a présenté ses propositions en matière de sécurité fustigeant, au passage, le bilan du chef de l’État.

« L’heure est grave. J’entends l’exaspération et la colère de nos concitoyens. Demain, si l’on ne fait rien, certains se feront justice eux-mêmes. Et après-demain, ce serait la guerre civile. Le rôle d’un Président, c’est de tout faire pour l’éviter », a-t-il notamment déclaré, affirmant que, s’il était élu, son mandat serait « celui de la fin de l’impunité ».

L’ancien ministre du Travail de Nicolas Sarkozy souhaite, notamment, abaisser la majorité pénale à 15 ans, fixer une peine minimale obligatoire en cas de récidive, expulser les délinquants étrangers en fin de peine de manière systématique ou encore saisir les amendes pénales sur le salaire ou les prestations sociales. Il entend, par ailleurs, créer 20.000 places de prison supplémentaires et intensifier la lutte contre les trafics de stupéfiants.

Stéphane Bourdier