Informations régionales économiques et juridiques
130e année

Politique : Jacques Krabal menacé de mort

Politique. Dans un communiqué daté du 7 décembre, le député de la cinquième circonscription de l’Aisne a fait savoir qu’il avait fait l’objet de cyber-menaces et qu’il avait déposé plainte auprès des forces de l’ordre.

Jacques Krabal, député de la 5ème circonscription de la Marne. David Marmier

« Suicide-toi, décapitation, bain de sang, dictature… », ce sont quelques-uns des termes employés par l’auteur d’un mail, dont l’identité reste inconnue, envoyé au parlementaire de la majorité présidentielle, Jacques Krabal. Le député de la cinquième circonscription de l’Aisne n’a pas demandé de protection particulière, mais a porté plainte et a averti les services de l’Assemblée nationale.

Des cas qui se multiplient

« Je tiens à saluer et remercier les forces de police et de gendarmerie pour leur détermination à tout mettre en œuvre pour identifier les responsables de ces plateformes et les appréhender pour qu’ils soient condamnés lourdement », écrit Jacques Krabal. Avant de conclure : « En tant qu’élu mais aussi comme citoyen de la République, il nous faut agir contre ces cybermenaces, véritables dangers pour notre démocratie. Restons donc vigilants, mobilisons-nous contre ces agissements délétères et lâches et faisons vivre notre démocratie par des débats d’idées riches, parfois houleux mais toujours dans le respect de la personne et de la vie humaine. »

Depuis plusieurs mois, les cas de menaces (et de cyber-menaces) se multiplient envers les représentants politiques, notamment, depuis la promulgation de la loi prolongeant l’état d’urgence sanitaire. Il y a deux semaines, cinq parlementaires de l’Oise ont reçu un courrier anonyme accompagné d’une balle.

Stéphane Bourdier