Informations régionales économiques et juridiques
130e année

Les perspectives 2022 des acteurs économiques et politiques de la région (3/3)

Perspectives. Les acteurs économiques et politiques de la Champagne-Ardenne livrent leurs perspectives pour l’année à venir.

Quels sont vos vœux à l’attention des lecteurs de Matot Braine pour 2022 ?

Riccardo Agnesina, Président de la CPME Marne : « Je formule le vœu, que nous, Entrepreneurs, gardions notre capacité d’entreprendre, de créer, d’innover et de s’adapter. Je souhaite que les valeurs de travail, d’initiative, de solidarité et de partage qui sont celles de la CPME puissent être partagées par le plus grand nombre. Je formule enfin le vœu qu’à travers ce message, j’ai pu vous montrer qu’il faut, comme moi, être fier d’entreprendre, être fier d’être un entrepreneur mieux encore, un entrepreneur engagé qui croit en son pays et en son économie ! »

Benoist Apparu, Maire de Châlons-en-Champagne : « Je souhaite mes vœux les meilleurs pour cette nouvelle année aux lecteurs de Matot Braine. Soyons fiers de notre territoire et devenons- en, chacun à notre niveau, un fidèle ambassadeur. »

Aina Kuric, Députée de la Marne : « Je fais le vœu d’une année de la relance sous le signe de l’emploi, en particulier des jeunes. »

Valérie Beauvais, Députée de la Marne : « Mes bons vœux pour l’année 2022, adressés aux lecteurs de Matot Braine, sont, au-delà de la santé bien sûr, surtout la santé économique et l’apaisement du climat social. Je souhaite évidemment plus que tout, la reprise de nos libertés individuelles durement impactées par le contexte sanitaire. »

Jean-Pierre Bouquet, Maire de Vitry-le-François : « Tout d’abord, que Matot Braine continue de nous apporter son éclairage, la qualité de ses analyses et de ses décryptages. La reprise économique est là, malgré la crise sanitaire. Il faut que toutes les collectivités trouvent avec l’Etat les moyens de l’accompagner. Et notamment sur les questions de formation et de retour à l’emploi. C’est l’action opiniâtre de notre Mission Locale avec la Garantie Jeunes. Mais c’est aussi le territoire qui a été retenu dans les dispositifs Campus Connecté ou Ecole de Production dans le cadre du dispositif « Territoire d’Industrie ». Et c’est aussi le soutien et l’accompagnement des dispositifs privés, comme celui d’Etincelles, en lien avec Actémium par exemple. Seules la fédération des énergies et l’alliance des territoires nous permettront de relever les défis de demain. »

Noël Bourgeois, Président du Conseil départemental des Ardennes : « Que l’on puisse répondre aux besoins de main d’œuvre de nos entreprises, en accompagnant notamment les bénéficiaires du RSA vers l’emploi et permettre au plus grand nombre de retrouver un emploi durable. »

Christian Bruyen, Président du Conseil départemental de la Marne : « Que l’embellie économique qui semble se faire jour depuis l’automne dernier, à l’échelle nationale comme au niveau départemental, se confirme dans le temps. Retrouver durablement une activité économique forte et pérenne est en effet crucial pour l’ensemble du tissu entrepreneurial de la Marne et de la France. »

François Gomariz, Président de la CCI de la Marne en Champagne : « La phrase la plus dangereuse dans l’absolu est « nous avons toujours fait ainsi », il nous faudra à nouveau faire preuve de solidarité, d’audace et de passion pour que nos entreprises s’adaptent et ce, au service de l’intérêt commun. Je souhaite à tous de passer de belles fêtes de fin d’année en famille. »

Franck Leroy, Maire d’Epernay, Président de l’Association des Maires de la Marne, Vice-président de la Région Grand Est : « Ils sont très majoritairement des actifs, des entrepreneurs, des acteurs importants de la vie économique. Je leur souhaite un climat de confiance, un rebond économique durable, une transition résolue vers un monde décarboné et responsable. Et bien entendu, des moments de joie, de succès et de partage, ces moments dont nous avons tous besoin. »

Lise Magnier, Députée de la Marne : « Je souhaite avant tout aux lecteurs de Matot Braine mes meilleurs vœux de santé ainsi qu’une année remplie de bonheur, de projets et d’espérance. Que 2022 nous rassemble et nous offre l’envie d’agir ensemble pour notre avenir commun. »

Pierre N’Gahane, Préfet de la Marne : « Évidemment, dans ce contexte, je leur souhaite avant tout de rester en bonne santé ainsi qu’à leurs proches. Je leur souhaite aussi de pouvoir bénéficier pleinement de la chance de vivre dans une société ouverte et démocratique où la liberté, l’égalité et la fraternité sont au cœur de nos préoccupations quotidiennes. »

Philippe Pichery, Président du Conseil départemental de l’Aube : « Je souhaiterai d’abord que cette année 2022 soit celle qui nous permette de sortir de cette crise sanitaire qui affecte et perturbe notre quotidien depuis plus de 2 ans. L’année 2022 est aussi celle de l’élection présidentielle. Je souhaite que l’enjeu majeur de celle-ci, et les confrontations et affrontements qu’elle suscitera, n’occultent pas le besoin d’union sur les sujets majeurs qui fonderont l’avenir de notre société et de notre pays. »

Arnaud Robinet, Maire de Reims, Vice-président de la Région Grand Est : « Que la reprise économique se consolide. La situation est meilleure que nous n’aurions pu l’espérer. Nous le voyons, la reprise s’amorce. En dépit du contexte, l’économie ne demande qu’à repartir. C’est vital pour notre tissu local et nos entreprises. »

Catherine Vautrin, Présidente du Grand Reims : « Tout d’abord des vœux de santé, qui prennent particulièrement sens dans cette période. Au plan professionnel, une activité retrouvée, peut être renouvelée par les enseignements de la crise Covid. Un retour vers le plein emploi, gage de réussite pour les entreprises et d’opportunité pour nos concitoyens. Enfin, à titre personnel, des vœux de bonheurs, ces petits bonheur du quotidien de se retrouver avec celles et ceux que nous aimons pour profiter de notre territoire. Belle année à tous. »

François Baroin, Maire de Troyes, Président de Troyes Champagne Métropole : « Malgré la situation sanitaire, que 2022 voit la fin de la pandémie. 2021 a été compliquée pour de nombreuses familles et entreprises. Mais l’année passée, qui, comme toutes les périodes de crise, nous a souvent obligés à revoir nos fonctionnements, à nous dépasser, à être inventifs, a aussi été une année de construction de nouveaux projets. Je vous souhaite donc que 2022 puisse les concrétiser tout en prenant soin de vous et de vos proches. »

Rédaction PAMB