Informations régionales économiques et juridiques
130e année

Les perspectives 2022 des acteurs économiques et politiques de la région (1/3)

Perspectives. Les acteurs économiques et politiques livrent leurs perspectives pour l’année à venir.

Un projet qui vous tient spécialement à coeur pour 2022 ?

De nombreux projets d’aménagement sont prévus pour 2022 dans toute la région.

Riccardo Agnesina, Président de la CPME Marne : « Définir et mettre en place des actions qui permettront aux entreprises de recruter ! Pas un jour sans qu’une entreprise se plaigne de ses difficultés de recrutement, et pourtant, le nombre de demandeurs d’emplois est toujours important ! C’est inacceptable, des solutions nouvelles doivent être envisagées, nous y travaillons et ce sera la priorité de la CPME en 2022 ! »

Benoist Apparu, Maire de Châlons-en-Champagne : « Offrir aux châlonnais un cadre de vie amélioré. »

Valérie Beauvais, Députée de la Marne : « Le changement qui me tient à coeur pour l’année 2022 est un changement de nature politique, un changement à la tête de l’État. J’espère d’ailleurs que pour la grande année électorale, que constitue 2022, les électeurs se mobiliseront. Ce changement permettrait certainement d’entrer dans une nouvelle ère. Si on ne peut pas garantir qu’elle soit post covid, on peut espérer qu’elle soit celle de la nouvelle décentralisation proposée par Valérie Pecresse, avec une simplification du mille-feuille administratif français, des doublons ainsi que le rapprochement des politiques publiques à l’égard des citoyens. On peut également tout naturellement souhaiter une baisse des charges pour les entreprises, et que chaque Français puisse vivre décemment de son travail. J’ajouterai une augmentation de 10% des salaires avec la baisse des cotisations vieillesses. »

Jean-Pierre Bouquet, Maire de Vitry-le-François : « Bien sûr, l’achèvement et l’ouverture du Nouveau Centre Aquatique de Vitry le François et de la Communauté de Communes Vitry Champagne et Der. C’est un investissement majeur pour la qualité de vie des habitants du territoire, mais aussi pour son attractivité. C’est aussi un équipement innovant, économe en eau, en énergie et par voie de conséquence en charges de fonctionnement. Il est la démonstration de la convergence des priorités citées précédemment au service d’un projet local concret. »

Noël Bourgeois, Président du Conseil départemental des Ardennes : « Donner à nos collégiens les outils et les conditions d’accueil conformes aux exigences de notre temps et passer au collège du 21ème siècle, au-delà des clivages politiques et des intérêts particuliers. »

Christian Bruyen, Président du Conseil départemental de la Marne : « Poursuivre le développement plus que prometteur de la marque « Made in Marne » lancée l’été dernier. Celle-ci ne cesse de prendre de l’ampleur grâce à l’enthousiasme des producteurs et c’est une démarche qui a beaucoup de sens, car prenant en considération les attentes fortes de nos concitoyens de consommer « local ».

François Gomariz, Président de la CCI de la Marne en Champagne : « Construire ensemble avec le monde économique et ceux qui portent les couleurs de la Marne pour permettre aux entrepreneurs de notre territoire d’accélérer leur transformation sur des sujets comme la digitalisation et la transition énergétique mais aussi, et plus que jamais, augmenter l’attractivité de notre département pour attirer de nouveaux talents. »

Aina Kuric, Députée de la Marne : « Tenir les objectifs de croissance décarbonnée »

Franck Leroy, Maire d’Epernay, Président de l’Association des Maires de la
Marne, Vice-président de la Région Grand Est
 : « Le début des travaux sur l’esplanade du Jard, pour retrouver un nouveau poumon vert au coeur d’Epernay. C’est un chantier complexe mais le futur Jard sera un lieu magnifique, ouvert à tous, débarrassé de l’occupation des voitures. J’ai hâte d’y être même s’il faudra patienter un peu compte tenu de la durée des travaux. »

Lise Magnier, Députée de la Marne : « L’année 2022 sera évidemment particulière pour la femme engagée en politique que je suis, vous devez vous en douter. Le projet sera donc avant tout de convaincre nos concitoyens de l’importance de participer et de s’exprimer lors de l’élection présidentielle. Notre droit de vote est un droit particulièrement important et il nous faut pouvoir l’exercer pour définir ensemble un projet commun pour la nation française. La crise que nous traversons depuis presque 2 ans maintenant doit aussi nous obliger à poursuivre la solidarité, la fraternité et donc l’expression même de la citoyenneté française. »

Pierre N’Gahane, Préfet de la Marne : « Les enjeux de 2022 sont fondamentaux aux échelles européenne et nationale et ceux-ci ne seront pas sans impact pour notre territoire. Le premier semestre sera marqué par la Présidence française de l’Union européenne, un événement majeur qui ne se produit que tous les 14 ans, et c’est une chance pour notre Nation que d’influer sur notre destin collectif européen. Durant ce premier semestre, les élections présidentielles et législatives vont évidemment mobiliser mes services et la bonne tenue de cette grande respiration démocratique est nécessairement, pour moi, en tant que préfet de la Marne, le projet qui me tient à coeur en 2022. Au-delà d’un projet, c’est ma mission et celle de mes services. »

Philippe Pichery, Président du Conseil départemental de l’Aube : « S’il faut n’en choisir qu’un, j’opterai pour l’ouverture en 2022 de la Cité du Vitrail qui deviendra l’équipement culturel et patrimonial majeur de notre territoire. Cette Cité rayonnera sur tout le département par la Route du Vitrail qui conduira les visiteurs dans de très nombreux édifices qui font la réputation de nos savoir-faire. »

François Baroin, Maire de Troyes, Président de Troyes Champagne Métropole : « Le Conseil municipal de la Ville de Troyes a été installé en mars 2020 et depuis près de 2 ans, la crise sanitaire a exigé que la plupart des actions et des budgets de notre collectivité soient dédiés à répondre aux impératifs de santé pour les Troyennes et les Troyens. L’année 2021 s’est achevée dans les mêmes conditions que l’année 2022 démarre, avec l’arrivée du variant Omicron. Toutefois, de nombreux projets fleuriront, tout au long de l’année : je pense notamment à la concertation sur la requalification de l’axe De Gaulle qui s’inscrit dans le projet global de relier le pôle gare aux berges de Seine ou encore la réhabilitation du quartier Jules Guesde avec la création du groupe scolaire bilingue. Côté culture, nous pouvons noter la rénovation du Musée d’Art Moderne. Sur la thématique de la mobilité, après le succès rencontré ces derniers mois, nous continuerons à développer l’offre de vélos à assistance électrique en libre-service « Le Marcel ». Dans la perspective des Jeux de Paris, une piste de BMX et une halle de gymnastique seront inaugurées. Ces investissements s’inscrivent dans la dynamique nationale de paris 2024 mais répondent également aux besoins des clubs et des usagers locaux parmi lesquels les scolaires. Enfin, 2022 sera placée sous le signe des actions d’échange, de concertation, de coopération avec les habitants dans une volonté de renforcement de la proximité, dont nous avons tous tant besoin. »

Arnaud Robinet, Maire de Reims, Vice-président de la Région Grand Est : « La candidature de Reims pour devenir Capitale Européenne de la Culture en 2028. Voilà un projet fédérateur comme je les aime. Nous avons besoin de toutes les énergies, au premier rang desquelles les forces vives du territoire pour faire valoir nos talents, nos forces, nos projets. C’est cette année que tout se joue. Mais en parallèle, avec nos projets de grandes envergures, tel que les Berges de Reims, Port Colbert ou encore la suite de Reims Grand Centre, nous continuons avec volontarisme à poursuivre la métamorphose de Reims. »

Catherine Vautrin, Présidente du Grand Reims : « Pour la Communauté Urbaine, 2022 va rimer avec la mise en place de sa stratégie d’attractivité, à la fois économique, touristique, résidentielle, étudiante. L’objectif : avoir une marque territoriale globale qui positionne notre territoire comme une référence, dans le Grand Est, en France et en Europe. »

Rédaction PAMB