Informations régionales économiques et juridiques
130e année

Législatives : les candidats déclarés dans la Marne et les Ardennes

Elections. Les élections législatives se déroulent les 12 et 19 juin prochains avec une dizaine de candidats en moyenne sur chaque circonscription.

Charles de Courson, candidat dans la 5ème circonscription de la Marne
Charles de Courson brigue un sixième mandat de député d’affilée dans la cinquième circonscription de la Marne. (© DR)

Dans les cinq circonscriptions de la Marne, outre les candidats Ensemble, LR-UDI-Centristes, NUPES, RN et Reconquête, figurent de nombreux candidats Lutte Ouvrière et du Parti animaliste mais aussi des dissidents EELV, des Patriotes et des candidats de la Droite souverainiste, soit entre 9 et dix candidats par circonscription.

Dans la première circonscription de la Marne, la sortante Valérie Beauvais (LR)brigue un second mandat. Après être arrivée en tête du premier tour en 2017 avec 28,3% des suffrages, la députée a été élue avec 55,34% des voix face au candidat qui de la majorité présidentielle mais non investi Gérard Chemla. Cette année, 9 candidats s’opposeront sur cette circonscription, où l’avocat Xavier Albertini, adjoint au maire de Reims a été investi par Horizons pour la majorité présidentielle. Evelyne Bourgoin (EELV, NUPES), Florian Benadassi (Reconquête) et Roger Paris (RN) tenteront de jouer les trouble-fêtes et surtout de figurer au second tour.

Sur la deuxième circonscription, la députée sortante Aina Kuric n’a quant à elle pas obtenu l’investiture de la majorité présidentielle malgré son appartenance au parti Horizons. Elue en 2017 sous la bannière En Marche avec 51,21% des voix face à la sortante Catherine Vautrin (LR), elle sera opposée aux deux adjoints de la Ville de Reims et conseillers départementaux Laure Miller, investie pour Ensemble, et à Stéphane Lang (LR-UDI). La conseillère régionale Anne-Sophie Frigout représentera le RN, et l’union de la gauche NUPES a investi la LFI, Lynda Meguenine, cadre de l’éducation nationale.


>LIRE AUSSI : Beaucoup de candidats et des surprises pour les législatives dans l’Aube


Elu en 2017 avec 59,61% des voix, face au candidat du Front national Baptiste Philippo, Eric Girardin repart pour un second mandat sous l’étiquette Ensemble, LREM sur la troisième circonscription. Cette fois, il aura face à lui le candidat sparnacien LR Antoine Jacquet, ainsi que Jennifer Marc (RN) et Chantal Berthélémy (PCF, NUPES).

Dans la quatrième, Lise Magnier (Ensemble) avait recueilli 66,88% des voix face à Thierry Besson (FN) en 2017 au second tour. Cette année, la députée sortante aura de nouveaux face à elle le même adversaire, sous l’étiquette RN, mais aussi son collègue du conseil municipal de Châlons, Jean-Louis Devaux (LR). L’union de la gauche a quant à elle investi l’inspecteur du travail Anthony Smith (LFI) sur une circonscription qui compte pas moins de dix candidats.

Enfin sur la cinquième, le centriste Charles de Courson, élu député depuis 1993 va briguer un sixième mandat de suite sous l’étiquette LR-UDI-Les centristes. Réputé pour connaître son territoire sur le bout des doigts, il aura face à lui huit prétendants à la députation, dont Isabelle Pestre (Modem, Ensemble), Karine Le Luron (LFI, NUPES) et Pierre Thionnet (RN). En 2017, Charles de Courson avait recueilli 42,93% des suffrages au premier tour et 71,57% au second tour face à Thomas Laval (Front national).

Deux sortants sur trois dans les Ardennes

Dans la première circonscription, Bérengère Poletti ayant décidé de ne pas briguer un nouveau mandat, elle soutient le candidat LR Guillaume Maréchal, élu carolomacérien et conseiller régional Grand Est. Il tentera de faire aussi bien que la députée sortante qui avait recueilli près de 70% des suffrages face au candidat En Marche en 2017. Cette fois, la majorité présidentielle comptera sur Lionel Vuibert, délégué régional de l’UIMM et conseiller départemental. La NUPES a quant à elle investi l’écologiste Julie Duruisseau quand le RN a désigné Laurent Richard pour le représenter.

Sur la deuxième, le sortant Pierre Cordier défendra les couleurs de l’alliance LR-UDI-Centristes, face à six candidats. Polina Beddelem (Ensemble), Gilles Loyez (NUPES) et le marnais Baptiste Philippo (RN), entre autres, tenteront de conquérir la députation à l’ancien maire de Neufmanil.

Pas de grande surprise dans la troisième où le député sortant Jean-Luc Warsmann élu pour la première fois en 1993, en tant que suppléant, tentera de défendre son fauteuil pour la sixième fois. Après avoir réuni 46,20% des voix au premier tour, il avait remporté le siège avec 74,72% des suffrages au second tour, face à une candidate du Front national. Cette fois, le RN présente face à lui David Lemoine, quand la majorité présidentielle Ensemble a investi Estelle Drion, sur une circonscription qui compte six candidats.

Benjamin Busson