Informations régionales économiques et juridiques
130e année

Législatives : Jacques Krabal passe la main

Politique. Élu député de la cinquième circonscription de l’Aisne depuis 2012, l’ancien maire de Château-Thierry a décidé de ne pas briguer un nouveau mandat lors des élections législatives de juin prochain. Il appelle à l’unité de la majorité présidentielle derrière la candidature de sa suppléante, Jeanne Doyez Roussel.

DR

Une page politique va se tourner dans le sud de l’Aisne lors des prochaines élections législatives. À 74 ans, Jacques Krabal a choisi de ne pas se porter candidat à sa propre succession dans la cinquième circonscription. Ancien maire de Brasles, puis conseiller général du canton de Château-Thierry et enfin maire de la « Cité poétique » de 1992 à 2013, le parlementaire - membre du Parti radical de gauche - a rejoint La République en marche (LREM) en 2017. Il occupe, notamment, le poste de secrétaire général de l’Assemblée parlementaire de la Francophonie et est vice-président de la commission du développement durable et de l’aménagement du territoire à l’Assemblée nationale.

Dans un communiqué, ce dernier a appelé les membres de la majorité présidentielle à s’unir derrière la candidature de Jeanne Doyez Roussel, sa suppléante. « Face au score élevé des extrêmes, et notamment de l’extrême droite dans le sud de l’Aisne, nous devons prendre en compte aussi la logique de rassemblement opérée par l’extrême gauche et les écologistes. Il est donc indispensable que la majorité présidentielle, dans toutes ses composantes, se rassemble pour retisser les liens et permettre à la Nation de retrouver toute sa cohésion. »

Stéphane Bourdier