Informations régionales économiques et juridiques
130e année

Législatives 2022 : dans l’Aube, le front républicain a volé en éclats

Elections. Deux victoires RN et une réélection LR lors d’un second tour marqué par une forte abstention.

Jordan Guitton, député de la 1ère circonscription de l'Aube
Jordan Guitton (RN) (Crédit : DR)

Les résultats des élections dans l’Aube ont eu l’effet d’un véritable séisme politique. « Le front républicain a volé en éclats ici comme ailleurs, il faut le dire et changer de méthode : je ne veux pas que notre département devienne le laboratoire de ce que sera la France dans cinq ans », analyse François Baroin à propos de ces résultats. Seule consolation pour le patron des Républicains de l’Aube, la nette réélection de Valérie Bazin-Malgras, sur la deuxième circonscription, avec 59,5 % des voix. La députée LR, grâce à sa très forte implantation sur le territoire notamment, est donc la seule à sortir vainqueur des trois duels aubois du second tour ayant en commun la présence d’un candidat du Rassemblement national. L’autre député sortant en lice, Grégory-Besson Moreau a fait les frais d’une dynamique des votes RN dans l’Aube constatée dès les présidentielles et qui s’est confirmée aux législatives.


>LIRE AUSSI : Beaucoup de candidats et des surprises pour les législatives dans l’Aube


Le député sortant Ensemble s’est incliné face à Jordan Guitton, élu avec 53,89 % des voix. Sur cette circonscription, Marine Le Pen avait obtenu 55 % des suffrages. Malgré son jeune âge, 27 ans, Jordan Guitton est déjà le chef de file du RN dans l’Aube depuis six ans. Assistant parlementaire d’un député européen RN, il est également conseiller régional et chef de file de l’opposition RN au conseil municipal de Troyes. « Je serai un député présent et toujours là pour le territoire et à l’Assemblée dans une opposition ferme mais aussi responsable et respectueuse des institutions », promet-il.

Grande surprise dans la 3ème circonscription

La troisième circonscription qui voyait le député sortant LR Gérard Menuel ne pas se représenter, semblait la plus indécise. Au second tour, c’est la candidate RN, Angélique Ranc, qui devance avec un score plus serré, Loëtitia Beury (majorité présidentielle). Avec 51,65 % des voix, la première distance sa rivale de 900 voix environ dans une circonscription où le taux de participation a à peine dépassé 44 %. La nouvelle députée RN de l’Aube est âgé de 34 ans et s’est déjà présentée à plusieurs reprises à des élections dans l’Aube. Elle a été élue à deux reprises conseillère régionale Grand Est. La surprise est forte dans cette circonscription puisque c’était la seule où Emmanuel Macron avait réussi à devancer Marine Le Pen au second tour de la présidentielle, avec 51 % des voix. La preuve que le « front républicain » n’existe plus désormais, bouleversant ainsi les équilibres politiques dans un département qui compte désormais deux élus RN et une LR à l’Assemblée nationale.

Laurent Locurcio