Informations régionales économiques et juridiques
129e année

Serge Rohmer, chercheur de terrain

Serge Rohmer. C’est un périple de 1 000 kilomètres à pied qui attend Serge Rohmer, enseignant-chercheur à l’Université de Technologie de Troyes. Tirant un chariot et son équipement technique, en totale autonomie énergétique grâce à des panneaux solaires, il est parti en réalité dans une approche immersive d’une mission scientifique.

« Je vais à la rencontre de ceux que j’appelle les agriculteurs du futur pour comprendre leur capacité de résilience et étudier leurs solutions pour faire face par exemple aux changements climatiques ou à la pandémie Covid 19 ». Chercheur de terrain, Serge Rohmer a l’habitude de quitter bureaux et labos pour voir ce qui se passe ailleurs. Il mène parallèlement un projet de recherche au Togo, avec le soutien de la Fondation UTT, pour améliorer la production agricole des fermes d’un village local.

En France, son voyage va le conduire à sillonner la France depuis Troyes jusqu’aux Pyrénées. « J’ai prévu de m’arrêter dans 25 fermes qui pratiquent une agriculture biologique pour une meilleure compréhension des besoins, des difficultés rencontrées et des solutions qui ont pu êtes déployées », ajoute Serge Rohmer. Le chercheur emmène avec lui tout le matériel nécessaire pour accumuler de la documentation.

Approche immersive

Ordinateur, caméra, micros vont lui permettre d’alimenter à la fois les réseaux sociaux (instagram « 1000km Bio » de Rohmserge) mais aussi les serveurs universitaires où la documentation scientifique sera partagée avec d’autres chercheurs. Cette mission pourra aussi être utiles aux huit universités associées dans le projet européen autour de l’UTT, en particulier dans le cadre du projet « sustainibility lab ».

Pour mener à bien sa mission scientifique, le chercheur troyen reconnaît que « l’approche immersive sur le territoire est fondamentale ». En parcourant une trentaine de kilomètres par jour, Serge Rohmer va être confronté aux aléas météo, à la réalité de la vie rurale, aux difficultés quotidiennes de ceux qui vivent de l’agriculture biologique. Une approche que ceux qui l’accueilleront apprécient.

Cette mission, s’inscrivant dans le cadre de l’unité de recherche InSyTE de l’UTT, bénéficie du soutien du conseil départemental de l’Aube, de Troyes Champagne Métropole, de Décathlon Troyes.

Laurent Locurcio