Informations régionales économiques et juridiques
129e année

Ducktor, start-up de prise de rendez-vous vétérinaire

Start-up. Initiative ardennaise lancée en décembre 2020, la jeune start-up Ducktor a pour ambition d’améliorer les échanges entre les propriétaires d’animaux de compagnie et leur vétérinaire grâce à de nombreux services dont la prise de rendez-vous en ligne.

Guerric Radière et Marie Loiselet, fondateurs de Ducktor

Elle puise son nom dans la contraction des mots « docteur » et « duck », qui signifie canard en anglais, clin d’œil à son domaine d’expertise : la santé animale. Plateforme de services digitaux développée à la fois pour les propriétaires d’animaux de compagnie et les vétérinaires français, Ducktor installé place de la gare à Charleville-Mézières, leur permet de retrouver rapidement un vétérinaire et de prendre rendez-vous gratuitement en ligne en quelques clics. Il est possible également de téléconsulter avec leur vétérinaire traitant, et plus encore !

« 90% des propriétaires qui cherchent un vétérinaire font une recherche sur internet. »

Le projet de Ducktor est né de la volonté du Dr Guerric Radière de réaliser la transition digitale de son activité en se basant sur son retour d’expériences quotidiennes en clinique où il côtoie les propriétaires d’animaux de compagnie. « Notre objectif est de répondre à des besoins qui libèreront du temps aux vétérinaires et à leurs équipes et qui répondront aux attentes de clients toujours plus connectés : 90% des propriétaires qui cherchent un vétérinaire font une recherche sur internet. »

Un lien entre vétérinaires et propriétaires d’animaux

Grâce à Ducktor, ils peuvent bénéficier facilement de la prise de rendez-vous en ligne mais aussi d’un module de tchat en direct avec leur vétérinaire et de la téléconsultation. Cette dernière étant très utile, entre-autre, pour les propriétaires de chats difficiles, peu à l’aise dans les transports et lors d’une visite chez leur vétérinaire.

Lancée en décembre 2020 par le Docteur vétérinaire Guerric Radière et Marie Loiselet, spécialiste de l’industrie de la santé animale, la plateforme digitale Ducktor qui compte donc un large panel de services emploie, aujourd’hui, cinq salariés.

« Notre objectif de développement est quadruple. Couvrir tout le territoire français d’ici la fin de l’année. Accompagner les vétérinaires français dans la digitalisation de leur service client. Offrir aux propriétaires d’animaux de compagnie, de plus en plus connectés et habitués aux services un ligne, un outil pour améliorer leurs échanges avec leur vétérinaire. Enfin, contribuer à la médicalisation des animaux pour leur bien-être », annoncent les deux associés.

Pascal Remy