Informations régionales économiques et juridiques
130e année

Clicandfly veut reprendre du service à l’été 2022

Aéronautique. La société qui a organisé des vols entre Vatry et Nice en 2017 va relancer la ligne en juillet et août 2022.

DR

Le premier épisode Clicandfly avait été bref mais avait marqué les esprits. 3 200 clients avaient été transportés entre Vatry et Nice en 66 vols effectués entre juin et septembre 2017. Un bilan satisfaisant, fort d’un coefficient de remplissage de 80%, pour une opération montée en deux mois, mais à laquelle ses initiateurs n’ont pas donné suite. Quatre ans plus tard, plusieurs investisseurs décident de relancer la dynamique à l’été 2022.

« Le plus dur a été fait il y a quatre ans et nous avons démontré que c’était possible », souligne le porteur du projet, qui compte surfer sur l’abandon de lignes intérieures par les grandes compagnies pour combler un vide laissé auprès des clients. « La période actuelle change la face du transport aérien. Ce modèle de compagnie aérienne virtuelle nous permet de vendre les billets d’avions et d’affréter un avion de la même manière qu’on affréterait un bus. Le modèle opérationnel fonctionne, nous connaissons bien le marché et nous avons déjà des clients qui nous connaissent ».

200 000 euros d’investissement

Prévue pour être fonctionnelle à l’été 2022, la compagnie prévoit de relier la Marne à la Côte d’Azur sur la période de juillet-août, la plus rentable en matière commerciale, à raison de deux rotations par semaine, le vendredi et le dimanche. « Il s’agit de concentrer notre activité sur une période très courte, au moment où le marché du transport aérien est le meilleur. Nous prévoyons d’affréter un avion plus important qu’en 2017 pour diminuer le coût au siège. À l’époque, notre appareil comptait 64 sièges, cette fois il devrait comprendre entre 80 et 100 sièges. » Pour ce faire, Clicandfly prévoit de réunir un capital de 200 000 euros (soit 10 fois plus qu’en 2017) autour des investisseurs de la première heure mais en ouvrant le tour de table à de nouveaux partenaires tentés par l’aventure.

Benjamin Busson