Informations régionales économiques et juridiques
130e année

BuildWorkout fait le plein d’énergie

Technologie. La start-up de mise en relation de sportifs et de coachs, lancée par Corentin et Romain Philippe, passe à la vitesse supérieure.

Corentin et Romain Philippe, fondateur de BuildWorkout. Laurent Locurcio

Conséquence de la crise sanitaire, de plus en plus de personnes s’adonnent à une pratique sportive. Pour s’entraîner sans risques et progresser, bon nombre de ces adeptes nouveaux ou déjà confirmés font désormais appel à des coachs sportifs. Une vague sur laquelle surfent deux frères jumeaux, Corentin et Romain Philippe. Passionnés de sport et aussi d’informatique, ces étudiants de l’Université de Technologie de Troyes ont lancé leur start-up, BuildWorkout. « Depuis la crise sanitaire, le marché du sport numérique est en plein essor, mais pour des coachs indépendants, créer un site internet est onéreux et compliqué », explique Corentin Philippe.

« BuildWorkout est là pour leur proposer un outil fonctionnel avec tous les services dont ils ont besoin pour se développer en ligne, réduire leur charge organisationnelle et augmenter leurs revenus. D’autre part, les sportifs peuvent retrouver sur notre application tout le contenu qu’ils souhaitent en un simple clic : leurs programmes, leurs cours, être mis en relation avec un coach, réservation d’une séance en quelques clics », ajoute le co-fondateur de BuildWorkout.

Objectif : 20.000 utilisateurs dès 2023

Beaucoup de disciplines sont représentées, et les particuliers peuvent s’inscrire pour faire du sport en accédant à des contenus adaptés aux disciplines qu’ils pratiquent. Pour des programmes personnalisés, ils peuvent s’abonner à des coachs en fonction de leurs objectifs. Pour leur part, les coachs souhaitant développer leur activité ont aussi la possibilité d’intégrer la plateforme, quelle que soit la forme juridique de leur activité. La plateforme leur facilite aussi la partie gestion, avec par exemple, des paiements simplifiés avec générateur de factures. Officiellement lancée en septembre dernier, BuildWorkout compte déjà plus de 400 utilisateurs.

Ce n’est qu’un début puisque après avoir participé à la dernière session de Plug & Start, le concours de start-up de la Technopole de l’Aube, Corentin et Romain Philippe ont intégré le YEC. L’accompagnement au sein de l’incubateur de la Technopole va leur permettre de développer leur projet. Récemment encore, la start-up a décroché le deuxième prix de « Game of Brain », un événement réunissant tous les incubateurs Pépites du Grand Est au cours duquel des équipes d’étudiants planchent sur les projets de startup. Toutes ces énergies aideront BuildWorkout à atteindre son objectif de plus de 20 000 utilisateurs actifs d’ici 2023.

Laurent Locurcio