Informations régionales économiques et juridiques
129e année

Boris Ravignon à la rencontre des acteurs économiques aubois

Économie. Tous les représentants des acteurs économiques aubois ont répondu présent pour la venue de Boris Ravignon à Troyes.

François Baroin et Boris Ravignon à l’issue de leur rencontre avec les acteurs économiques du département. Laurent Locurcio

Une prise de contact organisée par François Baroin afin que le vice-président de la Région Grand Est prenne le pouls de l’économie auboise et des grands projets en cours. « C’est important d’établir le contact avec les acteurs économiques au moment où nous passons à l’acte deux du Business Act Grand Est afin de prendre en compte les grands projets structurants aubois », explique Boris Ravignon à l’issue d’une table ronde avec les chambres consulaires, les branches professionnelles et les organisations patronales notamment.

« L’Aube attire les investisseurs et nous sommes l’un des rares départements à présenter une évolution démographique positive, nous devons nous appuyer sur cette dynamique pour continuer d’avancer »

Les pistes d’action autour de certaines thématiques telles que le chanvre, l’hydrogène ou en co re la maille ont été évoquées au cours du tour de table. « Les Aubois ont la réputation d’être bien organisés et j’ai pu le constater », note le vice-président en charge de l’économie, des fonds européens et de la commande publique. Dans la foulée, François Baroin a accompagné Boris Ravignon, sur le terrain, dans les usines de Petit-Bateau à Troyes. L’occasion de présenter le dernier gros investissement industriel du fabricant troyen, une machine numérique capable d’imprimer de la maille en continu.

Entretenir la dynamique

« Nous entrons dans l’écriture du prochain plan d’action municipal et du plan d’action territorial de l’agglomérat ion , il faut que nous soyons en phase avec la Région qui sera la plaque tournante de l’accompagnement de notre stratégie », précise François Baroin. Pour le maire de Troyes il s’agit notamment d’entretenir la dynamique. « L’Aube attire les investisseurs et nous sommes l’un des rares départements à présenter une évolution démographique positive, nous devons nous appuyer sur cette dynamique pour continuer d’avancer », indique le maire de Troyes et président de Troyes Champagne Métropole.

Cela dit, les problématiques du moment n’ont pas manqué d’être abordées par les chefs d’entreprise présents, comme l’a rappelé Boris Ravignon. « Comme partout, les mêmes préoccupations se font jour autour des difficultés de recrutement et d’approvisionnement de matières premières ainsi que de l’augmentation du prix de l’énergie », constate-t-il.

Laurent Locurcio