Informations régionales économiques et juridiques
130e année

Architectes pendant 40 ans

Architecture. Monique Esperandieu et Philippe Suan, ont reçu le titre d’architectes honoraires après plus de 40 ans passés dans la profession.

Philippe Suan et Monique Esperandieu. Pascal Rémy

C’est à l’école de la Cachette à Nouzonville, dans un bâtiment qu’ils avaient réalisé en 1987, après avoir remporté leur premier concours pour un marché public, que Monique Esperandieu et Philippe Suan, ont reçu le titre d’architectes honoraires après plus de quarante ans passés dans la profession. Cette obtention qui représentait selon Jean-Marc Charlet, vice-président du conseil régional de l’Ordre des Architectes, « une première dans le Grand Est puisque c’est une nouveauté d’honorer les confrères et consœurs arrivés en fin d’activités ».

Monique Esperandieu et Philippe Suan sont reconnus comme des personnalités du métier, ayant rendu service à la profession au sein de l’Ordre mais aussi au sein de syndicats et d’organismes de formation en travaillant sur la notion du « mieux construire ». Le couple, après avoir travaillé chacun à son compte en indépendant, s’est associé en 1980, avant de se mettre en Sarl en 1996, travaillant tour à tour dans le même cabinet avenue d’Arches et Cours Briand à Charleville-Mézières.

Aujourd’hui retraités, tous deux peuvent se targuer d’avoir fait éclore de nombreux équipements dans les Ardennes comme le Bowling et le centre de Tri Valodea à Charleville-Mézières, le lycée hôtelier de Bazeilles, le collège et la halle omnisport de Revin, l’Hôtel-Restaurant « Le Coeur d’or » et le dojo à Douzy, la salle de gymnastique Francisco Cobo à Nouzonville, la valorisation du Fort de Villy-la-Ferté, le Centre de la chasse et de la nature à Saint Laurent, ou encore les actuels Ateliers des Janves à Bogny-sur-Meuse...

Des architectes impliqués

Au-delà de toutes ces réalisations significatives, ils ont souvent privilégié l’usage à l’image. Elle, dotée du diplôme en 1972 et installée en 1978, s’est aussi vivement impliquée dans la promotion de la qualité architecturale et dans la représentation de la profession auprès de diverses instances en étant notamment directrice du Conseil d’Architecture d’Urbanisme et Environnement de l’Aisne de 1990 à 2002, présidente de l’Office du bâtiment des Ardennes, secrétaire du Syndicat des architectes ardennais et à l’origine de la création du Groupement Architecture et Paysages des Ardennes. Monique Esperandieu siège actuellement aux commissions des sites et paysages et au bureau de la Maison de l’architecture de Champagne-Ardenne.

Philippe Suan s’est quant à lui dit « très sensible à l’urbanisme et au caractère historique des bâtiments ». Il a fait de même en s’investissant parallèlement à son activité dans la représentation de la profession auprès de diverses instances, auxquelles il souhaite toujours participer. Il a été ainsi président du syndicat des architectes ardennais, membre puis adhérent de de la Maison de l’architecture et prit part à l’émergence du GRAPA. Il siège désormais aux commissions d’urbanisme et à la Commission départementale d’aménagement commercial ainsi qu’aux commissions Qualibat dont il est le président.

Pascal Remy